Coffea montekupensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Coffea montekupensis, le caféier du mont Koupé, est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Rubiaceae, originaire du Cameroun.

Noms vernaculaires 
Deha Mbine, Dea Mbone, signifiant « œil de cerf » en akoose (langue des Bakossis)[2].

Description[modifier | modifier le code]

Coffea montekupensis est un arbrisseau de sous-bois, de 2 à 4 m de haut ; il présente des fleurs solitaires de couleur rose, caractéristique rare dans le genre Coffea, et des fruits rouge brillant à maturité.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

C'est une plante endémique, qui n'est connue que dans une aire limitée du territoire tribal des Bakossis, c'est-à-dire le mont Koupé et les monts Bakossi[2].

Statut de conservation[modifier | modifier le code]

L'espèce est classée comme espèce vulnérable (VU) au regard des critères de l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN)[3].

Des affiches destinées à sensibiliser la population à la nécessité de préserver les espèces végétales rares et menacées d'extinction ont été diffusés dans l'ouest du Cameroun par les Jardins botaniques royaux de Kew. Celle relative à l'espèce Coffea montekupensis a suscité un intérêt certain et a montré que la reconnaissance de cette plante, localement commune, est acquise[4].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Coffea montekupensis a été découverte à l'occasion d'une campagne d'exploration botanique menée conjointement par les Jardins botaniques royaux de Kew et l'Herbier national du Cameroun de 1995 à 2001 d'abord dans le mont Koupé puis étendue à partir de 1998 dans les monts Bakossi[5]. L'espèce a été décrite et publiée en 1997 dans le Kew Bulletin par le botaniste belge Piet Stoffelen[6].

Cette espèce est l'une des douze espèces (en y incluant Coffea arabica qui s'y est naturalisée) de caféiers reconnues au Cameroun[7].

Six de ces espèces n'ont été découvertes et décrites que depuis 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Plant List, consulté le 5 août 2016
  2. a et b Benedict Pollard, « Coffea montekupensis (Rubiaceae) - Threatened plants of western Cameroon », (consulté le 5 août 2016).
  3. (en) Aaron P. Davis, Rafael Govaerts, Diane M. Bridson et Piet Stoffelen, « An annotated taxonomic conspectus of the genus Coffea (Rubiaceae) », Botanical Journal of the Linnean Society, Oxford, Blackwell Publishing Ltd, vol. 152,‎ , p. 465–512 (lire en ligne [PDF]).
  4. (en) « Conservation Posters - Threatened plants of western Cameroon », sur Kew Gardens (consulté le 6 août 2016).
  5. (en) Cheek, Martin, Csiba Laszlo et Diane Bridson, « A New Species of Coffea (Rubiaceae) from Western Cameroon », Kew Bulletin, vol. 57, no 3,‎ , p. 675-80.
  6. (en) Stoffelen, P., Cheek, M., Bridson, D. & Robbrecht, E., « A new species of Coffea (Rubiaceae) and notes on Mt. Kupe (Cameroon) », Kew Bull., vol. 52, no 4,‎ , p. 989-994.
  7. Bonaventure Sonké et Piet Stoffelen, « Une nouvelle espèce de Coffea L. (Rubiaceae, Coffeeae) du Cameroun et quelques notes sur ses affinités avec les espèces voisines », ADANSONIA, sér. 3, vol. 26, no 2,‎ , p. 153-160 (lire en ligne [PDF])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :