Coefficient de dilatation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 17 septembre 2019 à 09:34 et modifiée en dernier par Olivier Tanguy (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Le coefficient de dilatation mesure l'augmentation relative de volume d'un système lorsque l'on ne fait varier qu'un seul paramètre, en général la pression ou la température, mais également la concentration.

Coefficient de dilatation isobare

Le coefficient de dilatation isobare donne l'augmentation relative de volume en fonction de l'augmentation de la température lorsque la pression reste constante. On le note le plus souvent (lettre grecque alpha) et il se définit par la relation :

Il s'introduit, par conséquent, naturellement dans la forme différentielle :


Coefficient de dilatation isochore

Ce coefficient donne l'augmentation relative de la pression en fonction de l'augmentation de la température lorsque le volume reste constant. Mais cette dénomination n'est pas appropriée et doit être évitée au profit de coefficient d'augmentation de pression isochore.

Coefficient de dilatation en fonction de la concentration

Une différence de concentration d'un soluté peut entraîner une différence de masse volumique, et donc de volume.

Cas des gaz

Pour les gaz le nombre de Grashof est calculé de la manière suivante :

le coefficient de dilatation =

Plus le nombre de Grashof est important, plus la convection naturelle est importante.

Articles connexes