Codex Nanianus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Onciale 030
Description de cette image, également commentée ci-après
Marc 5,18 (facsimile)
nom Codex Nanianus
texte Évangiles
langue Grec ancien
date IXe siècle
maintenant à Biblioteca Marciana
dimension 22.5 x 16.7 cm
type Texte byzantin
Catégorie V

Le Codex Nanianus, portant le numéro de référence U ou 030 (Gregory-Aland), ε 90 (Soden), est un manuscrit de vélin en écriture grecque onciale.

Description[modifier | modifier le code]

Le codex se compose de 291 folios, écrites sur deux colonnes, à 21 lignes par colonne. Les dimensions du manuscrit sont 22,5 x 16,7 cm[1],[2].

Ce manuscrit contient le texte des quatre Évangiles. Il comporte aussi un Canons de concordances, des enluminures et de nombreuses notes marginales. En sus, il contient aussi l'Epistula ad Carpianum, les tables de κεφαλαια, τιτλοι (titres), κεφαλαια (chapitres), images et abonnements[3].

Les paléographes sont unanimes pour dater ce manuscrit du IXe siècle[1],[2].

Texte

Ce codex est un représentant du texte byzantin, proche du Codex Basilensis. Kurt Aland le classe en Catégorie V[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du manuscrit est venu après son dernier propriétaire Giovanni Nanni (1432-1502)[4]. Le manuscrit a été décrit par Mingarelli[5].

Il est conservé à la Biblioteca Marciana 1397 (1, 8), à Venise[1],[2].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company, , 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 113
  2. a b et c « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté en 16 mart 2012)
  3. C. R. Gregory, Textkritik des Neuen Testaments, vol. I, Leipzig, J. C. Hinrichs, , p. 75
  4. Frederick Henry Ambrose Scrivener, A Plain Introduction to the Criticism of the New Testament, vol. 1, London, George Bell & Sons, , p. 149
  5. Mingarelli, Graeci codices apud Nanianos Bologna 1784, p. 1

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Russell Champlin, Family E and Its Allies in Matthew (Studies and Documents, XXIII; Salt Lake City, UT, 1967).
  • J. Greelings, Family E and Its Allies in Mark (Studies and Documents, XXXI; Salt Lake City, UT, 1968).
  • J. Greelings, Family E and Its Allies in Luke (Studies and Documents, XXXV; Salt Lake City, UT, 1968).
  • F. Wisse, Family E and the Profile Method, Biblica 51, (1970), pp. 67-75.