Codex Cyprius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un livre
Cet article est une ébauche concernant un livre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Onciale 017
Description de l'image Codex Cyprius (John 6,52-53).JPG.
nom Codex Cyprius
texte Evangiles
langue Grec ancien
date IXe siècle
maintenant à Bibliothèque nationale de France
dimension 26 x 19 cm
type Texte byzantin
Catégorie V
Manuscrits du Nouveau Testament
PapyriOncialeMinusculesLectionnaire

Le Codex Cyprius, portant le numéro de référence Ke or 017 (Gregory-Aland), ε 71 (von Soden), est un manuscrit de vélin du Nouveau Testament en écriture grecque onciale. Le codex tire son nom de la île de Chypre.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un manuscrit complet du Evangiles. Le codex se compose de 267 folios, écrites sur une colonne, avec 16-31 lignes par colonne. Les dimensions du manuscrit sont 26 × 19 cm[1]. Les lettres et les mots ne sont pas séparés les uns des autres (scriptio-continuae).

Luc 20,9

C'est un témoin du texte byzantin. Kurt Aland le classe en Catégorie V[1].

À la fin du manuscrit la marque de colophon a été inséré par la deuxième main :

εγραφη δε η δελτος αυτη διαχειρ[] βασιλειου μοναχου
ημφιασκεται εκεφ[]κεωθη υπ[..θε]οδουλου του μοναχου
προσδεξητε αυτην η παναγια θκος και ο αγιος ευτυχιος
κσδεοθς δια πρεσβειων της υπερ [αγι]λς θκου και
του αγιου ευτυχιου χαρισηται ημιν την βασιλειαν
των ουνων αιωνιζησαν αμην:~[2]

Les paléographes datent ce manuscrit du IXe siècle. Il fut apporté à Paris depuis Chypre en 1673. Il est conservé à la Bibliothèque nationale de France (Gr. 63), à Paris[1],[3].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company, , 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 113
  2. Gregory, Caspar René, Textkritik des Neuen Testaments, vol. 1, Leipzig, J.C. Hirnichs, (lire en ligne), p. 55
  3. « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté en 15 mart 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Scholz, Commentario inaigiralis de Codice Cyprio et familia quam sistit pro summis in theologia honoribus rite impetrandis in: Curae criticae in historiam textus Evangeliorum: commentationibus duabus, Heidelberg 1820, p. 53-90
  • (de) Wilhelm Bousset, Die Gruppe K Π (M) in den Evangelien, Texte und Untersuchungen, Bd. 11, Leipzig 1894, Heft 4, S. 111-135.
  • (en) Bruce M. Metzger, The Text Of The New Testament: Its Transmission, Corruption and Restoration, 1968 etc, Oxford University Press.
  • (en) Silva. Lake, Family Π and the Codex Alexandrinus" The Text According to Mark, S & D V, London 1937.
  • Henri Omont, Très anciens manuscrits grecs bibliques et classiques de la Bibliothèque Nationale (Paris 1896), 5 (Plate).