Code (information)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Code.
Code morse international.

En sciences et techniques, notamment en informatique et en théorie de l'information, un code est une règle de transcription qui, à tout symbole d'un jeu de caractères (alphabet source) assigne de manière univoque un caractère ou une chaîne de caractères pris dans un jeu de caractères éventuellement différent (alphabet cible). Un exemple est le code morse qui établit une relation entre lettres de l'alphabet latin et des séquences de sons courts et longs. En sciences de la communication, un code au sens le plus large fait référence à un langage. Toute communication est basée sur l'échange d'informations engendrées par un émetteur selon un code spécifique et que le destinataire interprète selon le même code.

Les données transmises ou conservées électroniquement consistent en une longue série de zéros et de uns (les bits) dont la combinaison définit nombres, symboles ou (par exemple, 11000001 = 'A'). Ce sont des codages de caractères. Dans un autre code, la même combinaison de bits pourrait signifier le nombre 193. D'autres types de données aussi, par exemple, les séquences des bases nucléiques dans les brins d'ADN sont exprimés par des codes.

En théorie des codes on appelle les éléments composant un code les « mots du code » ; les symboles qui composent les mots du code sont pris dans un alphabet (l'alphabet cible). On distingue l'alphabet source, sur lequel est formé le texte en clair, de l'alphabet cible, dans lequel est exprimé le texte codé.

Définition[modifier | modifier le code]

Un codage d'un alphabet dans les mots d'un alphabet est une fonction injective

qui, à chaque symbole de l'alphabet , associe un mot non vide sur l'alphabet . L'ensemble image est le code, et ses éléments sont des mots du code. L'application est étendue en un morphisme de demi-groupe, encore notée , de défini par

,

est un mot sur . Un code est à déchiffrage unique si l'extension de c à A^+ est injective, donc si

implique et pour tout . Un code est préfixe ou à décodage instantané si aucun mot du code n'est préfixe d'un autre mot du code. Tout ode préfixe est à déchiffrage unique, la réciproque est fausse. Dans la littérature française en théorie mathématique des codes, un « code » est souvent synonyme de « code à déchiffrage unique ». Le codage d'un texte est, dans cette formulation, le plus simplement la succession des codages des lettres qui le composent, indépendamment d'une éventuelle interaction entre elles ; en cryptographie ou en compression de données, la succession des symboles dans le texte source est elle-même une composante du traitement.

Exemples de codes[modifier | modifier le code]

Codes généraux[modifier | modifier le code]

Codes correcteurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Code correcteur.

Codes secrets[modifier | modifier le code]

Le chiffrement par substitution consiste à remplacer des lettres par des lettres. C'est l'un de procédé de codage le plus rudimentaire. Des procédés de chiffrement plus complexes sont fréquemment appelés codes cryptographiques.

En informatique[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Martin, Codage, cryptologie et applications, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes,, coll. « Collection technique et scientifique des télécommunications », , 350 p. (ISBN 9782880745691, ISSN 0221-2579, SUDOC 078879582).
  • Gilles Bastin, « Codes et codages professionnels dans les mondes de l'information », Réseaux, vol. 157-158, no 5,‎ , p. 191-211 (ISSN 0751-7971, DOI 10.3917/res.157.0191, lire en ligne).
  • Jean Berstel, Dominique Perrin et Christophe Reutenauer, Codes and Automata, Cambridge University Press, coll. « Encyclopedia of Mathematics and its Applications » (no 129), , 634 p. (ISBN 9781139195768, DOI 10.1017/CBO9781139195768).
  • David Kahn, The Codebreakers : The Story of Secret Writing, Macmillan, , 1164 p. (ISBN 978-0-684-83130-5) —- Plusieurs rééditions.