Cocoroco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une boisson image illustrant la Bolivie
Cet article est une ébauche concernant une boisson et la Bolivie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le cocoroco est une boisson alcoolisée bolivienne fabriquée à partir de canne à sucre et titrant entre 93° et 96° d'alcool[1]. C'est aussi une boisson consommée au Chili, importée par la contrebande bolivienne[2].

Bouteille métallique d'éthanol (corococo) à 96 degrés.

Le principal usage du corococo concerne le nettoyage des plaies superficielles de la peau, la désinfection du matériel chirurgical et des articles ménagers comme solvant. Il est utilisé dans des régions frontalières du Chili et de la Bolivie en le diluant dans des boissons non alcoolisées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Cachaça, boisson alcoolisée typique du Brésil
  • Fernet, boisson alcoolisée typique d'Italie et Argentine
  • Pisco, boisson alcoolisée typique du Chili et du Pérou
  • Singani, boisson alcoolisée typique de Bolivie
  • Alcool rectifié, distillat ou solution aqueuse titrant de 70 à 96 % d'éthanol

Références[modifier | modifier le code]

  1. Strongest Alcoholic Drinks in the World Les 10 boissons les plus alcoolisées au monde
  2. Bernhardson, Wayne. 1985. page 161, 8e paragraphe commençant par « Chile, bayo lo que quinzàs... ». La phrase : « Existen otros incentivos tales como la hoja de coca y el cocoroco (alcohol de caña), ambos adquiridos de contrebando ».