Cock Sparrer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cock Sparrer
Description de cette image, également commentée ci-après

Cock Sparrer, en concert à Londres.

Informations générales
Surnom Cock Sparrow
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Punk rock, oi![1], street punk
Années actives 19721978, 19821984, depuis 1992
Labels Decca Records, Carrere Records, Razor, Bitzcore, Captain Oi! Records
Site officiel www.sparrer.fsworld.co.uk
Composition du groupe
Membres Colin McFaull
Mickey Beaufoy
Steve Burgess
Steve Bruce
Daryl Smith
Anciens membres Garrie Lammin
Chris Skepis
Shug O'Neill

Cock Sparrer (initialement Cock Sparrow), est un groupe de punk rock britannique, originaire formé en 1972 à Londres, dans l'East End. D'après le journaliste français Pierre Mikaïloff, Cock Sparrer est un groupe qui, sans se positionner ouvertement à gauche comme d'autres groupes tels que Angelic Upstarts ou encore Red London, partageait néanmoins leurs idées[2]. Bien que jouant rarement pour des causes, le groupe est par ailleurs considéré sur la scène skinhead comme un groupe SHARP (SkinHeads Against Racial Prejudice / Skinheads contre les préjugés raciaux - anti-raciste), label qu'il a soutenu à plusieurs reprises.

Même s'il n'a pas connu un grand succès à l'époque, il est considéré comme un précurseur dans le punk rock et la oi! et reste une influence majeure pour des groupes tels que Dropkick Murphys, Roger Miret and the Disasters ou Agnostic Front.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cock Sparrer est formé en 1972 par Colin McFaull, Mick Beaufoy, Steve « Burge » Burgess et Steve Bruce – qui se connaissent depuis l'âge de 11 ans. Jouant dans des boites de nuit dans et autour de Londres, ils développenet le style qui sera plus tard connu sous le nom de street punk ou oi!, mélangé avec du pub rock et RnB. En 1976, Garrie Lammin (le cousin de Burge) les rejoint comme second guitariste, et le groupe fait la rencontre de Malcolm McLaren, qui souhaitait manager Cock Sparrer en parallèle aux Sex Pistols[3]. En 1977, le groupe signe avec le label Decca Records, et espère gagner leur vie grâce au mouvement punk. Le premier single des Cock Sparrer s'intitule Runnin' Riot, publié en mai 1977. Il ne se vend pas bien, mais suit d'un autre single (une reprise de We Love You des Rolling Stones), puis Decca rompt son contrat avec le groupe en 1978. Le groupe enregistre un premier album, uniquement publié en Espagne, sous le titre Cock Sparrer et n'est pas officiellement publié au Royaume-Uni avant sa sortie par le label Razor Records en 1987 sous le titre True Grit. Cock Sparrer cesse ses activités à la fin 1978[4] après le départ de Lammin[5].

En 1981, d'anciens chansons des Cock Sparrer sont incluses dans quelques compilations oi!, et un intérêt pour le groupe commence à grandir. Ils se reforment en 1982 - avec Chris Skepis replaçant Gary Lammin comme second guitariste - et signent avec le label Carrere Records, qui distribuera le single England Belongs to Me. Leur premier album au label s'intitule Shock Troops et est publié en 1983. Il comprend les chansons Where are they Now, I Got Your Number et Riot Squad. Beaufoy part ensuite pour être remplacé par Shug O'Neill. Leur troisième album, Running Riot in '84, est publié en octobre 1984, après quoi le groupe cesse de nouveau ses activités, même si un album live est enregistré et publié en 1987.

Le groupe joue quelques concerts en 1992 (avec Daryl Smith qui replace O'Neill), et publient, en 1994, un nouvel album, Guilty as Charged. En 1997, ils publient l'album Two Monkeys. Depuis, Cock Sparrer tourne occasionnellement et sporadiquement dans des festivals punk comme le Wasted/Rebellion. Le groupe publie un sixième album, Here We Stand, en novembre 2007[6] En avril 2008, ils jouent en tête d'affiche du Rebellion Vienna[7] et du Rebellion Blackpool en août 2008[8]. Ils joueront aussi au Punk and Disorderly-Festival de Berlin en 2009. Ils participent au Riot Fest de Chicago jouant au Congress Theater le 10 octobre 2009, et au Metro le 11 octobre 2009. Ils jouent encore au Riot Fest en 2014.

Influences[modifier | modifier le code]

Influencé aussi bien par le pub rock que le glam rock, Cock Sparrer joue des titres aux mélodies simples, où le chanteur Colin Mc Faull raconte le quotidien de la classe ouvrière anglaise à travers des refrains efficaces et repris en chœur (sing along) à la manière des terrace anthem, ces « hymnes de gradin » que scandent les supporters de football à chaque match. Ils sont d'ailleurs supporters du club de foot londonien de West Ham.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Colin McFaull – chant (1972-1978, 1982-1984, depuis 1992)
  • Mick Beaufoy – guitare (1972-1978, 1982-1983, depuis 1992)
  • Steve Burgess – basse (1972-1978, 1982-1984, depuis 1992)
  • Steve Bruce – batterie (1972-1978, 1982-1984, depuis 1992)
  • Daryl Smith - guitare (depuis 1992)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Cock Sparrer
  • 1983 : Shock Troops
  • 1984 : Running Riot in '84
  • 1994 : Guilty as Charged
  • 1997 : Two Monkeys
  • 2007 : Here We Stand

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bobby, Margaret Smith, Oshindele-Smith, One Love Two Colours: The Unlikely Marriage of a Punk Rocker and His African Queen, Troubador Publishing Ltd, (ISBN 1906221391), Along with The Business and Cock Sparrer, the 4-Skins were the most culturally important of the Oi! Bands, their sound influencing a new host of new American bands such as Rancid and Anti-Heroes..
  2. Pierre Mikaïloff: Dictionnaire raisonné du punk, Éditions Scali, 2007
  3. (en) « Harvey Taylor Interview with Cock Sparrer », sur studsandpunks.co.uk.
  4. (en) « Biography », sur punk77.co.uk.
  5. (en) « 403 Gary Lammin Nermondsey Joyriders », sur uberrock.co.uk.
  6. (en) « Captain Oi! Records » (consulté le 10 août 2007).
  7. (en) « Rebellion Vienna 2008 Bands » (consulté le 27 août 2008).
  8. (en) « Blackpool Confirmed Bands » (consulté le 27 août 2008)

Lien externe[modifier | modifier le code]