Cobra indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Naja naja

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cobra (homonymie).

Naja naja est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1]. En français, ce serpent est appelé Cobra indien ou Cobra à lunettes.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au Pakistan, en Inde, au Sri Lanka, au Bangladesh, au Népal et au Bhoutan[1].

Sa présence est incertaine en Afghanistan.

Description[modifier | modifier le code]

Les "lunettes" caractéristiques de Naja naja
Charmeurs de serpent
Naja naja

Son nom Cobra à lunettes est dû aux marques que l’on peut observer quand il déploie sa coiffe.

Il mesure 1,4 à 2,2 mètres à l'âge adulte.

C'est un serpent principalement crépusculaire et nocturne, qui se nourrit essentiellement de rongeurs mais qui apprécie aussi les oiseaux, les lézards, les crapauds, etc.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle pond de 8 à 20 œufs, couvés pendant 70 jours. Les jeunes mesurent de 25 à 30 cm à l'éclosion.

Venin[modifier | modifier le code]

Le venin d'un serpent est essentiellement formé a partir de 3 substances principales :

  • Les hémotoxines qui s'attaquent aux globules rouges, pertubent la coagulation du sang et peuvent provoquer une hémorragie voire un arrêt cardiaque.
  • Les cytotoxines qui detruisent les cellules des organes. Ainsi, après une morsure, certains blessés doivent subir une amputation.
  • Les neurotoxines qui agissent sur le système nerveux(cerveau). Elle peuvent provoquer la paralysie et entrainer par suite l'asphyxie de la victime

Plus la quantité injectée est grande, plus le venin est nocif.

Le cobra a lunettes peut injecter une dose mortelle. En effet,il peut injecter a sa victime une dose equivaut a 3 ou 4 morsures.

Resumé[modifier | modifier le code]

Le naja naja ou le cobra à lunettes est le serpent le plus dangereux en Asie. En effet, un specialiste des serpents, Bryan Fry, a recherché les serpents les plus dangereux en Asie. Le cobra a lunettes est classé premier de la liste par 3 critères primordiaux:

  • L'efficacité de son venin
  • Sa vie avec l'homme
  • La rapidité de son attaque

Le cobra à lunettes gonfle son capuchon pour tenter d'impressionner son adversaire. La paire d'yeux dessinée a l'arrière est destinée a destabiliser l'ennemi.Tandis que les deux tâches à l'avant sont senser faire croire que le serpent à une très grosse tête. C'est une technique d'intimidation.

Le cobra à lunettes réunit toutes les caractéristiques du tueur doté de longs crochets très acérés et dispose aussi de larges réserves d'un venin ultra violent. De plus, il vit en contact direct avec les habitants car il chassent les rongeurs autour de leur maison. Si on prend en compte tout ces critères on peut affirmer que c'est le serpent le plus dangereux de l'Asie.

Le Cobra indien dans la culture[modifier | modifier le code]

Ce cobra est très utilisé par les charmeurs de serpent en Inde.

Dans la tradition bouddhique, le Naja est un animal bénéfique, qui, en se dressant derrière lui, protège le Bouddha contre les démons.

  1. Synonymes

Cette espèce compte de nombreux synonymes[1] :

  • Coluber naja Linnaeus, 1758
  • Naja brasiliensis Laurenti, 1768
  • Naja fasciata Laurenti, 1768
  • Naja lutescens Laurenti, 1768
  • Naja maculata Laurenti, 1768
  • Naja non-naja Laurenti, 1768
  • Coluber caecus Gmelin, 1788
  • Coluber rufus Gmelin, 1788
  • Naja tripudians Merrem, 1820
  • Naja nigra Gray, 1830
  • Naja naja gangetica Deraniyagala, 1945
  • Naja naja lutescens Deraniyagala, 1945
  • Naja naja madrasiensis Deraniyagala, 1945
  • Naja naja indusi Deraniyagala, 1960
  • Naja naja bombaya Deraniyagala, 1961
  • Naja naja karachiensis Deraniyagala, 1961
  • Naja naja ceylonicus Chatman & di Mari, 1974
  • Naja naja polyocellata Mehrtens, 1987

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Référence Reptarium Reptile Database : Naja naja  (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :