Coalition pour le changement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Coalition pour le changement
(es) Coalición por el Cambio
Image illustrative de l’article Coalition pour le changement
Logotype officiel.
Présentation
Chef Sebastián Piñera
Fondation
Disparition 2013
Porte-parole Juan Antonio Coloma, Carlos Larraín, Fernando Flores
Partis membres Union démocrate indépendante
Rénovation nationale
ChilePrimero
Idéologie Libéralisme, conservatisme, néolibéralisme, néo-conservatisme

Le Coalition pour le changement (en espagnol : Coalición por el Cambio), est une alliance entre trois partis chiliens née en 2009 en remplacement de l'Alliance pour le Chili.

Il s'agit d'une coalition de partis politiques chilien de droite et de centre droit, comprenant Rénovation nationale (RN), l'Union démocrate indépendante (UDI) et ChilePrimero.

Par le passé, elle incluait également le Partido del Sur (régionaliste) et l'Unión de Centro Centro Progresista (UCCP), tous deux aujourd'hui dissous.

Par le passé, l'alliance s'est appelée :

  • Democracia y Progreso (1989-1992)
  • Participación y Progreso (1992-1993)
  • Unión por el Progreso (1993-1996)
  • Unión por Chile (1996-2000)
  • Alianza por Chile (2000-2009)

Depuis sa fondation en 1989, les principaux dirigeants ou personnalités politiques de l'Alliance ont été Jovino Novoa (UDI), Pablo Longueira (UDI), Jaime Guzmán (UDI), Joaquín Lavín (UDI), Sebastián Piñera (RN), Carlos Larrain (RN), Lily Pérez (RN), Andrés Allamand (RN), Sergio Onofre (RN), et Sergio Romero (RN).

D'inspiration conservatrice (UDI) et libérale (RN), son principal adversaire est la Concertation des partis pour la démocratie au pouvoir au niveau national depuis le retour de la démocratie en 1990.

En vue de l'élection présidentielle de 2013, la ministre du Travail UDI Evelyn Matthei est désignée candidate de la Coalition pour le changement. Elle obtient 25,01 % à l'issue du premier tour et se qualifie pour le second, où elle affronte le 15 décembre la candidate PS Michelle Bachelet (qui a obtenu 46,67 %). Au second tour, Michelle Bachelet est élue par 62,71 % des voix, contre 37,28 à Evelyn Matthei.

Résultats[modifier | modifier le code]

Composition de la chambre des députés de 1989 à 2005.
En orange : les députés de la Concertation des partis pour la démocratie
En bleu : les députés de l'Alliance pour le Chili
élections législatives
année % votes siège
1989 (en tant que Démocratie et Progrès) 34,18 48 sur 120
1993 (en tant qu'Union pour le Progrès) 36,68 50 sur 120
1997 (en tant qu'Union pour le Chili) 36,26 47 sur 120
2001 (en tant qu'Alliance pour le Chili) 44,27 57 sur 120
2005
2009 43,44 % 58 sur 120
élections municipales
année % votes
1992 (en tant que Participation et Progrès) 29,67
1996 (en tant qu'Union pour le Chili) 32,47
2000 (en tant qu'Union pour le Chili) 40,09
2004 (en tant qu'Alliance pour le Chili) 37,66
2008 (en tant qu'Alliance pour le Chili) 40,49