Co-Co Boy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Co-Co Boy était une émission de télévision humoristique française de Stéphane Collaro diffusée sur TF1 à partir du [1] jusqu'en , succédant à Collaro show diffusé de 1979 à 1981.

L'émission, diffusée en première partie de soirée, le vendredi soir, en alternance avec d'autres divertissements, tels que Porte-bonheur ou L'Académie des bas-arts[2].

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

Origine du titre de l'émission[modifier | modifier le code]

Selon le témoignage de Stéphane Collaro : "tout est parti d'un projet avec Daniel Costelle. Il me proposait de faire une sorte de Playboy télévisé. C'était peut-être une bonne idée, mais ça ne m'amusait pas. En revanche, en parodie, c'était rigolo. D'où "Coco-Boy" [3]"

Animateur et comédiens[modifier | modifier le code]

L'émission est animée par Stéphane Collaro et une équipe comptant Philippe Bruneau, Guy Montagné, Jean Roucas, Martin Lamotte, Alain Scoff, Claire Nadeau, Jacques Brière, Pit et Rik, Baaron, Marie-Pierre Casey, Bernard Hommel, Carole Jacquinot, Rita Brantalou et quatre Coco-girls assez peu vêtues[4] dont les plus connues sont : Fenella Masse Mathews, Sophie Favier, Natty Tardivel, Alexandra Lorska...

Différents chanteurs de variétés étaient invités à chaque émission.

Rubriques[modifier | modifier le code]

L'émission proposait de nombreux sketchs comiques récurrents, parmi lesquels :

  • Brie-Comte-Robert : parodie du feuilleton Dallas.
  • Le sondage : un sondeur habillé en hippie pose une question, obtient une réponse inattendue, et conclut invariablement d'un « Oh, dur ! dur... » accablé.
  • La Playmate de la semaine.
  • Le Bébête show : spectacle satirique de marionnettes, pastiche du Muppet Show caricaturant les politiciens Français.
  • Des pubs satiriques.
  • Canular à la commande
  • Les Grands de ce monde

Coco-girls[modifier | modifier le code]

Composée à l'origine de Shane, Corinne, Natacha et Monica, Stéphane Collaro justifie leur création : "Elles ne sont pas tristes à regarder, mais on les entendra aussi. Car ça m'énerve de voir les belles filles traitées comme des potiches dans les émissions de télévision. Les quatre que j'ai, je vais tenter d'en faire la coqueluche des téléspectateurs. Je vais les faire parler, bouger, danser, chanter. Je veux qu'elles soient sexy et drôles[3]."

La suite[modifier | modifier le code]

L'émission a ensuite été remplacée par Cocoricocoboy, une émission plus courte, mais à la diffusion quotidienne, qui reprenait la même équipe et une partie des rubriques.

Génériques et chansons[modifier | modifier le code]

  • Pour être un co-co boy (1982)[5]
  • La Playmate (1982)[6]
  • Coco Girl par les Coco Girls (1983).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 Jours no 1166, semaine du 2 au 8 octobre 1982.
  2. « Coco-Boy - L'Encyclopédie des émissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 25 février 2013)
  3. a et b Télé 7 Jours no 1166, semaine du 2 au 8 octobre 1982, interview faite par Christine Descateaux.
  4. http://www.evene.fr/celebre/biographie/stephane-collaro-4213.php
  5. http://www.bide-et-musique.com/song/1323.html
  6. http://www.bide-et-musique.com/song/141.html