Club olympique Périgueux-Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour la section rugby, voir Club olympique Périgueux-Ouest (rugby).
Page d’aide sur l’homonymie Pour la section basket-ball féminin, voir Club olympique Périgueux-Ouest (basket-ball).
CO Périgueux-Ouest
Généralités
Nom complet Club olympique Périgueux-Ouest
Fondation 1958
Couleurs Rouge et blanc
Siège Périgueux (France)
Président Drapeau de la France Yannick Duvallet (2012-)[1]
Sections actuelles Baseball
Cyclotourisme
Football américain
Moto
Musculation
Natation
Pétanque
Randonnée
Rugby
Tennis
Sections anciennes Basket-ball

Le Club olympique Périgueux-Ouest (COPO) est un club omnisports français de Périgueux.

Historique[modifier | modifier le code]

À Périgueux est créé en 1910 le Stade olympique périgourdin qui, avant la Première Guerre mondiale, prend le nom de Compound Club du Paris-Orléans (CCPO)[2]. En 1924, il devient le Club olympique de Périgueux-Ouest (COPO) qui s'éteint après la Seconde Guerre mondiale, en fusionnant avec le Club athlétique périgourdin[2].

En 1958, les cheminots de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) font renaître le club[1],[3], qui est officiellement agréé le [4].

En 2011, le Club olympique Périgueux-Ouest compte 650 licenciés[5] ; le même chiffre est relevé au début de l'année 2014[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Le COPO, un club de cheminots ouvert à tous », Périgueux le magazine des Périgourdins, no 22,‎ , p. 25.
  2. a et b Guy Penaud, Le Grand Livre de Périgueux, Périgueux, éditions la Lauze, , 601 p. (ISBN 2-912032-50-4), p. 145-146.
  3. Pierre Arnaud, La Naissance du mouvement sportif associatif en France : sociabilités et formes de pratiques sportives, Lyon, Presses universitaires de Lyon, , 422 p. (ISBN 2-7297-0293-8 et 9782729702939), p. 249.
  4. « Liste des associations sportives agréées au 13 novembre 2013 » [xls], sur dordogne.gouv.fr, (consulté le 22 novembre 2014).
  5. Alain Bernard, « Sport et culture avec le COPO », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]