Club Atlético Defensor Lima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un club de football image illustrant le Pérou
Cet article est une ébauche concernant un club de football et le Pérou.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet football.

Defensor Lima
Généralités
Nom complet Club Atlético Defensor Lima
Surnoms Los carasucias de Breña
El Defensor
Noms précédents Club Atlético Chacra Colorada
Club Deportivo Defensor Breña
Fondation (85 ans)
Stade Mariano Melgar de Breña
(1 000 places)
Siège Lima
Championnat actuel Copa Perú (D3)
Président Drapeau : Pérou Héctor Luis Urrunaga Bazán
Site web www.clubatleticodefensorlima.leaguerepublic.com
Palmarès principal
National[1] Championnat du Pérou (1)
Championnat du Pérou D2 (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le Club Atlético Defensor Lima est un club de football péruvien basé à Breña, arrondissement de la capitale, Lima.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé à Lima, le , sous le nom de Club Atlético Chacra Colorada, il s'inscrit à la Fédération péruvienne de football (FPF) comme Club Deportivo Defensor Breña avant d'adopter son nom définitif de Club Atlético Defensor Lima, à la suite d'une suggestion de la secrétaire de la FPF, Delia Vargas[2]. En 1957, il participe au championnat de deuxième division, qu'il remporte en 1960, ce qui lui permet d'accéder à l'élite l'année suivante, en 1961.

Au début des années 1970, sous la présidence de Luis Banchero Rossi (es), magnat de la pêche au Pérou, le club s'attache les services de l'entraîneur uruguayen Roque Máspoli ainsi que de nombreux joueurs formant l'ossature de la sélection péruvienne mondialiste en 1970 (Gerónimo Barbadillo, Guillermo La Rosa ou Roberto Chale entre autres)[2]. Cela lui permet de remporter le championnat en 1973, son seul titre de première division, et de disputer la Copa Libertadores en 1974, où il se hisse en demi-finale.

Après l'assassinat de Banquero Rossi (dans des conditions mystérieuses[3]'[4]) son holding – dont faisait partie le Defensor Lima – est exproprié par le Gouvernement militaire du général Juan Velasco Alvarado. Les conséquences sportives se font sentir puisque le club est relégué en 1978 et devra attendre dix ans avant de retrouver le championnat, suite à son titre de champion de deuxième division en 1988.

Le Defensor Lima dispute sa dernière saison parmi l'élite en 1994, et se morfond depuis dans les championnats de divisions inférieures[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Grands noms[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a et b (es) « Lo que tu viejo no te contó: Defensor Lima fue lo máximo en los ‘70 », sur www.libero.pe,‎ (consulté le 5 décembre 2016).
  3. (es) Nelson Manrique, « ¿Quién mató a Luis Banchero Rossi? (I) », sur www.larepublica.pe,‎ (consulté le 5 décembre 2016).
  4. (es) Nelson Manrique, « ¿Quién mató a Luis Banchero Rossi? (II) », sur www.larepublica.pe,‎ (consulté le 5 décembre 2016).
  5. (es) Paul Arrese, « Defensor Lima: La misma cara », sur www.dechalaca.com,‎ (consulté le 5 décembre 2016).
  6. (es) Raúl Behr, « Defensor Lima 1973: El toque de Don Roque », sur www.dechalaca.com,‎ (consulté le 5 décembre 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]