Cloud Imperium Games

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cloud Imperium Games
logo de Cloud Imperium Games
Logo de Cloud Imperium Games

Création Avril 2012
Fondateurs Chris Roberts et Ortwin Freyermuth
Personnages clés Chris Roberts (CEO)
Forme juridique LLC Drapeau des États-Unis États-Unis
Ltd Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Siège social Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Chris Roberts
Actionnaires Chris Roberts (75 %), d'une part Eli Klein et d'autre part Clive Calder et Keith Calder (10 %), Autres (15 %)[1],[2],[3]
Activité Industrie vidéoludique
Produits Star Citizen, Squadron 42
Effectif 500+ [4]
Site web cloudimperiumgames.com

Chiffre d'affaires en diminution 43 839 000 USD (2017)[5]
44 890 000 $ (2016)[5]

Cloud Imperium Games, ou CIG, est un groupe de société basé au États-Unis de développement, d'édition et de distribution de jeux vidéo. Ce groupe a été fondée en 2012 en Californie aux États-Unis, par le développeur de jeux vidéo Chris Roberts et par l'avocat d'affaires Ortwin Freyermuth[6]. Ce groupe est connu pour le développement en cours du jeu Star Citizen et de sa campagne solo Squadron 42. Ce groupe est composé de plusieurs entités dont : Cloud Imperium Games LLC (filiale américaine) et Foundry 42 Ltd. (filiale anglaise).

Historique[modifier | modifier le code]

Évolution de l'effectif de l'entreprise Cloud Imperium Games depuis 2012[5].

En avril 2012, Chris Roberts fonde la société avec l'aide de son partenaire d'affaires Ortwin Freyermuth afin de créer des jeux de grandes qualités (jeu AAA), en sortant du circuit habituel et notamment en se passant d'éditeur. Sous la direction de Roberts et en utilisant ses relations, Cloud Imperium Games a rapidement réuni une équipe de développement pour la création de dessins, d'éléments de l'histoire, et un prototype pour son premier jeu Star Citizen[6].

La société, qui se veut proche des joueurs, communique régulièrement avec la communauté et prend en compte ses remarques durant toutes les étapes du développement[6]>. Les effectifs de CIG sont en constante augmentation depuis sa création avec 13 employés en 2012, 58 en 2013, 179 en 2014, 263 en 2015, 369 en 2016 et 464 en 2017[7],[5] et un peu plus de 500 en juin 2018[8].

Studios internes[modifier | modifier le code]

La société possède cinq studios de développement à travers le monde[9] dont deux aux États-Unis, deux au Royaume-Uni et un en Allemagne.

Studio au États-Unis[modifier | modifier le code]

  • Cloud Imperium Games LLC, situé à Austin au Texas. Le studio historique de CIG compte 71 employés en février 2018[8] et se consacre principalement aux animations, au service client, à l'infrastructure serveur et à l'Assurance Qualité.
  • Cloud Imperium Games LLC, situé à Santa Monica en Californie. Ouvert en 2013, ce studio compte 75 employés en février 2018[8] et regroupe les activités de conception de personnages et de leurs accessoires, de la programmation du Gameplay, du Marketing, de la gestion de la communauté et de la création de histoire de l'univers de Star Citizen et des scenarii de Squadron 42.

Studio au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Studio en Allemagne[modifier | modifier le code]

Justice[modifier | modifier le code]

CIG et Crytek[modifier | modifier le code]

La Société Crytek a intenté un procès a la société Cloud Imperium Games et Roberts Space Industries Corporation, le 12 décembre 2017, à propos du contrat qui liait les entreprises pour l’utilisation du moteur graphique CryEngine 3, en argumentant que :

  • La société CIG devait utiliser le moteur graphique pour un seul jeu, la licence ne portait que sur Star Citizen (et non pas deux, comme le fait CIG avec Star Citizen (jeu multijoueur) et Squadron 42 (jeu solo)).
  • La société CIG a arrêté d'utiliser et de nommer la marque CryEngine depuis fin 2016 et utilise désormais le moteur Lumberyard (un produit d'Amazon qui, lui aussi, repose sur le CryEngine 3).
  • L'échange d'informations à propos du moteur CryEngine, notamment son amélioration et les bugs détectés ne s'est pas fait.
  • CIG a exposé le code source du CryEngine dans une vidéo « Bugsmashers » et Faceware Technologies (en) y a eu accès[11],[12],[13].

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://venturebeat.com/2018/12/20/star-citizen-interview-why-chris-roberts-raised-another-46-million-to-finish-sci-fi-universe/ et traduction française https://www.starcitizenfrance.fr/chris-roberts-devoile-sa-strategie-pour-star-citizen-et-squadron-42/
  2. https://starcitizen.jeuxonline.info/actualite/55342/cloud-imperium-games-accueille-investisseurs-devoile-roadmap-squadron-42
  3. (en)Cloud Imperium Games, Simon Elms, Chief Financial Officer, « Letter from the Chairman - Squadron 42: The Road to Release, Financials and New Partners », sur robertsspaceindustries.com, (consulté le 6 janvier 2019)
  4. « Star Citizen: Reverse the Verse LIVE - Chris Roberts on Development »
  5. a b c et d (en)Cloud Imperium Games, Simon Elms (Directeur Financier), « Cloud Imperium Financials from 2012 to 2017 », sur cloudimperiumgames.com, (consulté le 3 janvier 2019)
  6. a b et c « About us - Cloud Imperium Games », sur cloudimperiumgames.com (consulté le 5 juin 2017)
  7. Star Citizen, « Star Citizen: Full CitizenCon 2016 Presentation », (consulté le 5 juin 2017)
  8. a b c d e et f (en-US) « Star Citizen and Squadron 42 Staff Grows to 475 Employees Working on the Game », DualShockers,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2018)
  9. (en) « Les studios internes », sur cloudimperiumgames.com (consulté le 27 mars 2014)
  10. (en) « Cloud Imperium Games invests £15 million in its UK studio - Case study - GOV.UK », sur www.gov.uk (consulté le 6 juin 2017)
  11. https://fr.scribd.com/document/367101474/Crytek-v-CIG
  12. https://www.polygon.com/2017/12/13/16774244/crytek-star-citizen-cryengine-lawsuit
  13. https://www.n7online.com/confrontation-crytek-vs-cig-whos-won/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]