Clotilde Leguil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clotilde Leguil
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Clotilde Leguil , née Clotilde Badal le à Paris[1], est psychanalyste, maître de conférences[réf. souhaitée] au département de psychanalyse[réf. souhaitée] de l'université Paris VIII.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est agrégée de philosophie, ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, et soutient une thèse en 2010 sur le rapport de la pensée de Sartre à celle de Jacques Lacan, sous la direction de Pierre-François Moreau à l'ENS de Lyon[2].

Psychanalyste membre de l'École de la cause freudienne[réf. souhaitée] et de l'Association mondiale de psychanalyse[réf. souhaitée], elle a assuré, dans ce cadre, en partenariat avec Fabian Fanjwaks, en 2013, un enseignement intitulé « Subversion lacanienne des théories de genre »[3]. Elle a coécrit un Que sais-je ? sur la pensée éthique contemporaine, avec Jacqueline Russ. Elle a écrit un essai sur la féminité à travers plusieurs figures féminines au cinéma[4],[5], ainsi qu'un essai sur la représentation de la psychanalyse au cinéma, sous le prisme de la série américaine En analyse (In Treatment). Elle a rédigé les préfaces de plusieurs rééditions de textes de S. Freud au Seuil[6]. Elle a contribué[réf. souhaitée] à L'Anti-Livre noir de la psychanalyse[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Jeannelle, « L'analyse en série. », Le Monde,‎ .

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les amoureuses, voyage au bout de la féminité, Seuil, 2009 (ISBN 978-2020976183)
  • La pensée éthique contemporaine, avec Jacqueline Russ, Presses universitaires de France, 2012 (ISBN 978-2130592419)
  • Sartre avec Lacan : corrélation antinomique, liaison dangereuse, Navarin-Champ freudien, 2012 (ISBN 978-2916124131)
  • In treatment, lost in therapy, Presses universitaires de France, 2013 (ISBN 978-2130617501)

Articles[modifier | modifier le code]

  • "Les preuves de l'existence de soi", Etudes, revue de culture contemporaine, juin 2003, p. 765-776.
  • "Adolescents dans l'œil du cyclone", Etudes, revue de culture contemporaine, juin 2004, p. 753-764.
  • "Être ou ne plus être, le sujet du XXIe siècle face à l 'empire des neurosciences", L'Anti-Livre noir de la psychanalyse, sous la dir. de J.-A. Miller, pp. 241-256, Seuil, 2006.
  • "Sur le cognitivisme : le langage de l'homme sans qualités", L'Anti-Livre noir de la psychanalyse, sous la dir. de J.-A. Miller, pp. 257-278, Seuil, 2006.
  • "De l'être à l'existence : l'au-delà du désir de reconnaissance chez Lacan", Consecutio Temporum, rivista critica della postmodernita, n°4, avril 2013.
  • "Sartre avec Lacan au XXIe siècle : du désir d'être à la jouissance honteuse", Les Temps Modernes, juillet-oct. 2013, pp. 16 à 33.
  • "Delphine de Vigan, un Réel couleur noire", La Cause du désir 87, revue de psychanalyse, 2014, Navarin Editeur, pp. 47 à 52.
  • "Les nouveaux ennemis de la psychanalyse au XXIe siècle", Les Temps Modernes, juillet-septembre 2014, pp. 264 à 278.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Clotilde Leguil-Badal »
  2. Mention sur une page de séminaire
  3. http://www.radiolacan.com/fr/topic/83/5 Radio Lacan.]
  4. Jean-Luc Douin, « Les Amoureuses. Voyage au bout de la féminité de Clotilde Leguil. », Le Monde,‎ .
  5. Lux Lisbon dans Virgin Suicides, de Sofia Coppola, Christa Maria Sieland dans La Vie des autres, de Florian Henckel von Donnersmarck, et Diane Selwyn dans Mulholland Drive, de David Lynch.
  6. Le Malaise dans la civilisation (2010), Totem et tabou (2010), L'Avenir d'une illusion (2011) et Un Souvenir d'enfance de Léonard de Vinci (2011).
  7. Jacques-Alain Miller, L'Anti-livre noir de la psychanalyse.