Clivage de l'objet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le clivage de l'objet est une notion psychanalytique désignant un mécanisme de défense introduit par Melanie Klein.

Théorie[modifier | modifier le code]

Mélanie Klein suppose comme premier objet d'amour du nourrisson le sein, objet partiel que l'enfant assimile symboliquement à la fois à sa mère et à la fois à son environnement.

Le sein se montrant tour à tour bon ou mauvais selon qu'il satisfait ou frustre le désir du bébé, il est clivé, par l'activité fantasmatique du sujet en un bon objet et un mauvais objet. Ceux-ci entreront alors de manière différenciée dans la dynamique de projection/introjection.

Le clivage de l'objet est ainsi un mécanisme de défence psychique archaïque, prenant sa place dans les tout premiers temps de la vie psychique humaine, selon Mélanie Klein, et cela suivant la dualité des pulsions de vie et de mort. Il serait la défense la plus primitive contre l'angoisse, essentiellement au cours de la position paranoïde-schizoïde, mais aussi de la position dépressive, visant alors l'objet total.

Bibliographie[modifier | modifier le code]