Cliron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cliron
Cliron
Blason de Cliron
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Charleville-Mézières
Intercommunalité Ardenne Métropole
Maire
Mandat
Jean-Luc Pinteaux
2020-2026
Code postal 08090
Code commune 08125
Démographie
Gentilé Clironnais, Clironnaises
Population
municipale
393 hab. (2018 en augmentation de 27,18 % par rapport à 2013)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 48′ 41″ nord, 4° 36′ 51″ est
Altitude Min. 149 m
Max. 245 m
Superficie 6,18 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Charleville-Mézières
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Charleville-Mézières-1
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Cliron
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Cliron
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cliron
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cliron
Rue principale (RN 43).

Cliron est une commune française située dans le département des Ardennes, en région Grand Est. C'est un petit village traversé par la RN 43.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cliron est située à treize kilomètres à l'ouest de Charleville-Mézières, chef-lieu de canton. Le village est traversé par la route nationale 43, entre Charleville-Mézières et Hirson.

La commune est entourée de bois, dont celui dit de la Loge qui est le plus important d'entre eux.

Les principales voies de la commune sont la rue de l'Enclos et la rue du Tilleul, laquelle traverse à la fois Cliron et le hameau appelé Charroué.

Communes limitrophes de Cliron
Renwez Montcornet Arreux
Lonny Cliron
Ham-les-Moines Haudrecy Tournes

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Cliron est une commune rurale[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Charleville-Mézières, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (90,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (90,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (61,9 %), terres arables (24,5 %), zones urbanisées (4,4 %), zones agricoles hétérogènes (4,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3,4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,7 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque médiévale, le village de Cliron appartient à la famille de Croÿ, seigneurs de Moncornet, comtes de Porcien.

Une charte communale est adoptée en 1509.

Se trouvant dans les Ardennes, Cliron a subi les trois guerres franco-allemandes.

Durant la guerre de 1870, la résistance contre les Prussiens ne fut pas très importante dans la commune. Le gros des troupes se trouvait à Sedan où Napoléon III fut battu.

Lors de la Première Guerre mondiale, Cliron est envahie et pillée. Le village est envahi à nouveau dès le début de la Seconde Guerre mondiale en 1940.

En 1973, la commune de Cliron et celle de Montcornet ont fusionné pour former la commune de Montcornet-en-Ardenne. Mais, en 1989, les communes constituantes ont été rétablies. Les deux villages ont néanmoins conservé une certaine unité : ainsi l'école de Cliron et celle de Montcornet sont-elles associées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours
(au 25 mai 2020)
Jean-Luc Pinteaux[8],[9]
Réélu pour le mandat 2020-2026
  Ancien agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Cliron a adhéré à la charte du Parc naturel régional des Ardennes, à sa création en décembre 2011[10].

Économie[modifier | modifier le code]

La zone industrielle de Tournes/Cliron, qui existe depuis 1978, a mis en place, depuis juin 2008, un projet nommé « Ardennes Émeraude » établi par la Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12].

En 2018, la commune comptait 393 habitants[Note 3], en augmentation de 27,18 % par rapport à 2013 (Ardennes : −3,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
198230315244267314321337329
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
207298294252250226220203183
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
160180213192192210171171187
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2018
403482265280290292293309393
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Éric Beugnot (1955-) et son frère Gregor Beugnot (1957-) y sont nés, fils de Jean-Paul Beugnot, les trois ayant été de talentueux basketteurs internationaux français.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cliron Blason
De gueules au chevron d'argent accompagné, en chef, de deux fleurs de lis d'or et en pointe, d'une plante de fougère arrachée du même.
Détails

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021).
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 23 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 18 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 18 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  9. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020)
  10. Création du PNR des Ardennes
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. Photo de l'église sur Flickr.
  16. Notice no PA00078464, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Site officiel de la mairie de Cliron