Clipping (audio)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clipping.
Les pics et les creux écrasés du signal sinusoïdal affiché sur cet oscilloscope indiquent que le signal a été écrêté ou « coupé ».

Un écrêtement (ou en anglais clipping – littéralement « coupé aux ciseaux ») est une forme de distorsion d'un signal, dans ce cas-ci un signal audio.

Écrêtement analogique[modifier | modifier le code]

Ceci peut se produire quand un amplificateur ou un circuit analogique est saturé et que la tension de sortie est limitée par sa valeur maximale.

Dans le cas d'une station de radio, des normes maximales de son et de déviation doivent être respectées, alors ils utilisent tous un limiteur qui empêche le signal AM ou FM de dépasser certaines normes, quitte à avoir de la distorsion. Habituellement, ils utilisent un compresseur (audio) qui va atténuer graduellement les sons trop forts pour éviter d'avoir de l'écrêtement.

La compression audio va générer d'autres formes de distorsion, qui sont généralement beaucoup moins désagréables à l'oreille si même remarquées par les auditeurs, mais l'écrêtement sera évité en diminuant le volume avant que cela n'arrive (certains peuvent même diminuer seulement les fréquences nécessaires). À noter que même une station 100% numérique doit quand même rendre analogique son signal au moment de générer son signal radio, à moins qu'elle émette seulement sur une fréquence radio numérique (ce qui ne la sauve pas de la possibilité de problèmes d'écrêtages, voir prochaine section).

Le même genre de situation arrive lorsque l'on a un signal, numérique ou analogique comme lors d'un spectacle, et que l'on doit générer un son analogique pour les hauts-parleurs. Ici, l'écrêtage peut souvent être fait volontairement pour protéger les équipements, ou accidentellement si on dépasse les capacités physique des équipements.

Article détaillé : Écrêtage.

Écrêtement numérique[modifier | modifier le code]

Ce signal est écrêté (ou coupé) entre les lignes rouges.

Ceci arrive le plus souvent lorsque l'on enregistre avec une carte de son alors que le volume d'entré est trop fort et que ses circuits sont saturés ou dépasse ce qu'elle peut numériser, ou qu'une limite logicielle a été dépassée, que ce soit à cause du format du fichier audio ou de la façon que les données numériques sont traitées.

Le format MP3 est reconnu pour facilement produire de l'écrêtement lorsque l'on a des sons très aigus et très graves en même temps, alors que d'autres formats comme le AAC permettent de l'enregistrement sans perte.

Ceci peut également être fait volontairement, par exemple lorsque l'on génère un fichier MP3 pour la baladodiffusion ou pour diffuser un flux internet[1] et que l'on veut s'assurer de respecter les standards internationaux (et donc s'assurer de toujours limiter de son maximal, quitte à souffrir d'écrêtement). Ce traitement s'appelle de l'écrêtage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Lausson, « Ne dites plus streaming, mais flux », Politique, sur www.numerama.com, PressTIC / Numerama,‎ (consulté le 4 décembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]