Clifford Whittingham Beers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clifford Whittingham Beers
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à New HavenVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
à ProvidenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université YaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession(s) PsychologueVoir et modifier les données sur Wikidata

Clifford Whittingham Beers Whittingham, né le à New Haven (Connecticut) et mort le à Providence (Rhode Island), est le fondateur du mouvement d'hygiène mentale aux USA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parmi tous se frères et sœurs, 5 en tout lui compris, tous souffraient de troubles psychiatriques et sont morts dans des établissements psychiatriques. Clifford Beers est diplômé en sciences de la Sheffield Scientific School de Yale en 1897.

En 1900, il a d'abord été interné dans un établissement psychiatrique privé puis transféré dans un établissement public avec une indication de troubles dépressifs et paranoïa. C'est pendant cette période qu'il a subi et été témoin de graves mauvais traitements du personnel soignant. Il a tiré de son expérience un livre autobiographique avec les récits de ses hospitalisations en 1908 et, avec le soutien de certains médecins (William James et Adolf Meyer entre autres), il s'est engagé dans le travail de réformes du traitement des malades mentaux.

En 1909, Beers a fondé aux États-Unis le Comité national d'hygiène mentale, plus connu sous le nom de « Santé mentale » , association qui visait à poursuivre les nécessaires réformes pour le traitement des malades mentaux. Il a également initié à New Haven en 1913 la création de la Clifford Beers Clinic, qui a été le premier établissement de santé mentale américain. Beers a été un précurseur dans le domaine de la santé mentale, jusqu'à sa retraite en 1939.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (fr) Clifford Wittingham Beers avec une lettre-préface d'André Maurois, : Raison perdue, raison retrouvée : Autobiographie d'un malade mental Trad. d'après la 30e éd. américaine, (ASIN B0017X8LPK)
  • (en) Clifford W. Beers:
    • A Mind That Found Itself, Éd.: Emereo Pty Limited, 2011, (ISBN 1743337205)
    • The Mental Hygiene Movement, Éd.: Kessinger Publishing, 2007, (ISBN 054817203X)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colette Chiland (dir.) Le Souci humain : un défi pour la psychiatrie, Toulouse, Erès, 2010, (ISBN 2749211859)
  • John Robert Ward, Le Mouvement américain pour l'hygiène mentale (1900-1930) ou comment améliorer la race humaine, Paris, L'Harmattan, coll « Racisme et eugénisme », (ISBN 2296543162)

Liens externes[modifier | modifier le code]