Clifford Kirkpatrick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clifford Kirkpatrick
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à FitchburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
à BloomingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université Clark et université de PennsylvanieVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Professeur d'université (d) et sociologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Distinguished Service Cross () et bourse Guggenheim ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Clifford Kirkpatrick est un enseignant-chercheur en sociologie américain né à Fitchburg (Massachusetts) le et mort à Bloomington (Indiana) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Surpris par l'entrée en guerre des États-unis, Clifford Kirkpatrick part combattre en Europe. Il est ambulancier dans les Ardennes françaises (il est blessé à Sommerance) et reçoit la Distinguished Service Cross pour un comportement héroïque (malgré un éclat d'obus qui le laisse inconscient, il parvient à se rendre jusqu'à l'hôpital de campagne avec son véhicule et ses blessés; deux jours plus tard, il relève trois blessés sur un champ de bataille imprévu)[1].

De retour aux États-unis, Clifford Kirkpatrick entre à l'université[2]. Il obtient une licence de chimie (1920) et une maîtrise en sociologie[3] (1922) à l'Université Clark[4], puis un doctorat de sociologie à l'Université de Pennsylvanie (Ph.D, 1925) pour lequel il reçoit une bourse Harrison[4].

Il enseigne dans plusieurs universités successivement: à l'Université Brown (1923-1924), à l'Université de Pennsylvanie (1925-1930), à l'Université du Minnesota (1930-1949) puis à l'Université d'Indiana dans laquelle il termine sa carrière en démissionnant de manière prématurée pour se concentrer sur ses recherches[2].

En 1936, il obtient une bourse de recherche Guggenheim (ce qui lui permet de résider brièvement en Allemagne et de rédiger deux livres qui paraissent en 1938 et 1939, et qui sont brûlés en autodafé par les Nazis[3]).

Pendant la Seconde guerre mondiale, il se lance dans un projet de tissu fabriqué à partir de fils d'aluminium; il publie son étude[5] en 1943, et se retrouve au milieu d'une guerre de brevets à plusieurs millions de dollars d'enjeu[3]. De manière moins anecdotique, en 1945, il est nommé directeur de recherche dans le groupe U.S. Strategic Bombing Survey, chargé de mesurer l'impact des bombardements stratégiques et la destruction des populations civiles[3].

En 1952, il est élu vice-président de l'Association américaine de sociologie; à partir de 1959, il préside l'Ohio Valley Sociological Society. En 1965, il reçoit le Prix E. W. Burgess pour sa contribution à la sociologie de la famille.

Marié trois fois (en 1927 avec Doris Katherine Upton, journaliste[6],[7]; en 1939 avec Marjorie Dietz; en 1959 avec Mazelle Van Cleave), il est le père de trois enfants.[8] Il est lui-même issu d'une famille de quatre enfants[9]: Marian (1896-1971, artiste lyrique), Alice (1902-1982, bibliothécaire), Ralph (1911-1984, claveciniste et musicologue); leur mère décède en 1927[9]; leur père Edwin Asbury Kirkpatrick (1862-1937) est professeur de psychologie à l'Université Fitchburg[10] dont il dirige le Département de psychologie et de développement de l'enfance, et auteur de très nombreux ouvrages en psychologie et en sociologie[11].

Clifford Kirkpatrick meurt en 1971.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Clifford Kirkpatrick a donné des articles à de nombreuses revues: Annals of the American Academy of Political and Social Science, Minnesota Alumni Weekly, American Journal of Sociology, Birth Control Review, Human Biology, Journal of Abnormal and Social Psychology, Social Forces, Sociology and Social Research, The Social Studies, Journal of Applied Psychology, American Sociological Review, Journal of Educational Sociology.

Il a également publié des ouvrages:

  • (en) Capital Punishment, Philadelphie, Committee on philanthropic labor of Philadelphia Yearly meeting of Friends, , 55 p.
  • (en) Intelligence and Immigration: With Special Reference to Certain New England Groups, Baltimore, (lire en ligne)
  • (en) Religion in Human Affairs, New York, J. Wiley & sons, inc., (lire en ligne)
  • (en) « A Tentative Study in Experimental Social Psychology », American Journal of Sociology, vol. 38, no 2,‎ , p. 194-206 (DOI 10.1086/216029)
  • (en) Nazi Germany: its women and family life, Indianapolis, The Bobbs-Merrill company,
  • (en) Woman In Nazi Germany, Londres, Jarrolds,
  • (en) Do You Want Your Wife to Work After the War?, Washington, War Department, (lire en ligne)
  • (en) Can War Marriages Be Made to Work?, Washington, War Department, (lire en ligne)
  • (en) What Science Says About Happiness In Marriage, Minneapolis, Burgess Pub. Co.,
  • (en) The Family, As Process And Institution, New York, Ronald Press, (lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Valor awards for Clifford Kirkpatrick », sur valor.militarytimes.com (consulté le 14 août 2017)
  2. a et b Karl Schuessler et Frank Westie, « In Memoriam Clifford Kirkpatrick 1898–1971 », Sociological Focus, vol. 4, no 4,‎ , p. 1–2 (ISSN 0038-0237, DOI 10.1080/00380237.1972.10570789, lire en ligne)
  3. a, b, c et d « Indiana University Bloomington Faculty Council Minutes - Document View », sur webapp1.dlib.indiana.edu (consulté le 14 août 2017)
  4. a et b (en) « John Simon Guggenheim Foundation | Clifford Kirkpatrick », sur www.gf.org (consulté le 14 août 2017)
  5. (en) Clifford Kirkpatrick, « Warmth Without Weight », Textile Research, vol. 13, no 7,‎ , p. 16–23 (ISSN 0096-5928, DOI 10.1177/004051754301300705, lire en ligne)
  6. (en) « Salute to women: Doris Kirkpatrick », Sentinel & Enterprise,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Fitchburg Historical Society, Legendary Locals of Fitchburg, Arcadia Publishing, (ISBN 9781467101103, lire en ligne)
  8. « JP Kirkpatrick Genealogy & Family Site Data - Seventh Generation », sur jpkirkpatrick.com
  9. a et b (en) « JP Kirkpatrick Genealogy & Family Site Data - Sixth Generation », sur jpkirkpatrick.com
  10. (en) Patricia Donahue et Gretchen Flesher Moon, Local Histories: Reading the Archives of Composition, University of Pittsburgh Pre (ISBN 9780822973188, lire en ligne), p. 174
  11. (en) « Kirkpatrick, Edwin A. (Edwin Asbury), 1862-1937 | The Online Books Page », sur onlinebooks.library.upenn.edu (consulté le 21 août 2017)