Cleveland contre Wall Street

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cleveland contre Wall Street
Réalisation Jean-Stéphane Bron
Scénario Jean-Stéphane Bron
Sociétés de production Saga Productions, Les Films Pelléas, Arte France Cinéma, Jouror Productions, Télévision suisse romande
Pays d’origine Drapeau de la Suisse Suisse, Drapeau de la France France
Durée 98 minutes
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cleveland contre Wall Street est un film documentaire franco-suisse réalisé par Jean-Stéphane Bron. Il a été présenté au Festival de Cannes 2010, dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs.

Le film a été tourné à Cleveland (Ohio, États-Unis).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Contexte de tournage[modifier | modifier le code]

Ce film se situe entre réalité et fiction. En effet, le scénario du film repose sur des faits réels et actuels se déroulant le 11 janvier 2008 dans la ville de Cleveland, dans l'État de l'Ohio aux États-Unis. Ce procès cinématographique relate la crise des subprimes qui touche cette ville industrielle du Midwest, où les familles sinistrées sont expulsées de leur maison puisqu'elles n'arrivent plus à rembourser leur crédit.

Le scénario met en scène des personnages dont l'histoire, la vie et les témoignages sont bien réels. En effet, le documentaire a été tourné dans la ville de Cleveland et dans un vrai tribunal en présence de vrais jurés, d'un juge de profession et des personnages non fictifs

Ce procès et son verdict rendu n'ont rien d'officiel puisque ceci n'est qu'un documentaire-fiction mettant en avant la crise qui frappe la ville de Cleveland.

Protagonistes[modifier | modifier le code]

Le maire de Cleveland et une partie des habitants portent en justice les banques de Wall Street qu'ils accusent d'être responsable des saisies mobilières ou immobilières. Or les banques rejettent toute responsabilité et trouvent trop facile de les accuser. Ainsi, deux parties s'opposent dans le tribunal, d'un côté, les habitants de Cleveland représentés par l'avocat Josh Cohen et la militante Barbara Anderson et de l'autre côté, les 21 banques de Wall Street représentées par l'avocat Keith Fisher.

Arguments des deux parties[modifier | modifier le code]

Les arguments majeurs des habitants de Cleveland sont que les banques acceptent toutes les demandes de crédits sans jamais vérifier si le client pourra rembourser. De plus, les habitants accusent les banques d'avoir envoyé des courtiers racheter leur crédit avec un taux deux fois plus élevé que la normale avec pour conséquence l'exclusion de leur domicile des familles ne pouvant pas rembourser ce crédit. Pour les habitants, les banques ne se préoccupent pas du malheur de leurs clients, leur but étant de faire du profit. Ainsi les habitants pointent du doigt un abus de pouvoir, un défaut de vérification de la solvabilité des clients et des taux bancaires trop élevés.

Les banques n'acceptent pas l'accusation arguant qu'elles ont des milliers de demandes de crédits et qu'elles ne peuvent pas vérifier chaque dossier. Pour elles, les responsables sont les courtiers qui truquent les papiers pour faire accepter les demandes.

Les banques affirment que personne n'est obligé de prendre un crédit et qu'elles ne sont pas responsables du fait que certains de leurs clients vivent au-dessus de leur moyen en acceptant que les courtiers gonflent leur revenu pour se faire accorder un crédit.

Délibéré[modifier | modifier le code]

Les arguments s'enchaînent jusqu'au verdict du jury.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Témoins[modifier | modifier le code]

  • Barbara Anderson : habitante de Cleveland
  • Robert Kole : policier et ex-membre de la Brigade d'expulsion
  • Frederick Kushen : agent de maintenance et habitant de Cleveland
  • Keith Taylor : ex-dealer, ex-courtier
  • Tony Brancatelli : conseiller municipal de Cleveland
  • Kurtis Rodgers Kushen : fils de Frederick Kushen
  • Raymond Velez : travailleur du bâtiment et habitant de Cleveland
  • Michael Osinski : auteur du logiciel des banques de Wall Street
  • Peter Wallison : avocat, ancien conseiller à la Maison-Blanche

Avocats[modifier | modifier le code]

  • Keith Fisher : avocat des banques
  • Josh Cohen : avocat des habitants de Cleveland
  • Kathleen Engel : avocat des habitants de Cleveland
  • Mark Stanton : avocat des habitants de Cleveland

Autre[modifier | modifier le code]

  • Thomas J. Pokorny : juge

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.clevelandcontrewallstreet.com (consulté le 21 janvier 2011).
  2. http://www.solothurnerfilmtage.ch (consulté le 27 janvier 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]