Clergé régulier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme
Cet article est une ébauche concernant le christianisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le clergé régulier comprend ceux qui ont prononcé des vœux et vivent en communauté selon une règle (moines et religieux)[1]. C'est donc la partie du clergé qui vit selon une règle. Celles-ci sont multiples et variées. Les premières règles apparaissent au IIIe siècle, dans l'Égypte chrétienne. Les premiers réguliers sont ermites, puis à partir de saint Augustin, la règle définit la vie collective.

Les différentes règles monastiques[modifier | modifier le code]

Les 24 règles du Moyen Âge : Les clergés régulier et séculier sont sous l'ordre direct du pape

Article détaillé : Liste des règles monastiques.

À partir du XIIIe siècle, les ordres religieux réguliers se multiplient, mais la majorité des règles sont désormais inspirées des travaux médiévaux. Les ordres mendiants s'inspireront de saint Augustin, et les cisterciens reprendront la règle de saint Benoît.

Au niveau juridique, les instituts réguliers dépendent de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire de l'Eglise catholique en France, nomenclature de l'INSEE, dictionnaire Larousse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]