Clemente Bondi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clemente Bondi (né en 1742 à Mezzani dans la province de Parme, en Émilie-Romagne - mort à Vienne en 1821) était un religieux jésuite, poète et traducteur italien, qui fut avec l'imprimeur Giambattista Bodoni, l'un des hommes de lettres qui collaborèrent à l'imprimerie ducale de Parme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parmesan de naissance, Clemente Bondi devint, vers 1795, bibliothécaire de l'archiduc Ferdinand de Habsbourg-Lorraine (1754-1806) à Brünn (actuellement Brno, en République tchèque) en Moravie, et fit l'éducation du fils de ce prince, qui deviendra par la suite duc de Modène.

On lui doit des traductions estimées de Virgile et d'Ovide en vers italiens, ce qui l'a fait surnommer le Delille de l'Italie. Il a aussi composé quelques poésies originales de genres divers.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les Œuvres de Clemente Bondi ont été publiées d'abord en 1798 à Venise, en 6 volumes In-8, sous le titre Opere edite e inedite in versi ed in prosa par Adolfo Cesare, libraire vénitien. Cette édition semble contenir un certain nombre de textes que Bondi reniera par la suite. Il fit paraître, à Vienne en 1808, une nouvelle édition, en précisant, dans un avertissement placé en fronstispice « édition complète et la seule correcte et approuvée par l'auteur. » En 1801, Cesare, l'éditeur vénitien, avait fait paraître un septième volume complétant l'édition de 1798.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Clemente Bondi » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ (Wikisource)