Clayton M. Christensen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Clayton M. Christensen
Clayton Christensen World Economic Forum 2013.jpg
Clayton M. Christensen en 2013.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
BostonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Clayton Magleby ChristensenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Clayton Magleby Christensen
Nom court
Clayton M. ChristensenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Site web
Distinctions
Bourse Rhodes
Herbert Simon Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Clayton Magleby Christensen (né le à Salt Lake City (Utah) et mort le à Boston (Massachusetts)[1] est un économiste, un universitaire et un consultant américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur d’administration des affaires à la Harvard Business School (HBS) de l'université Harvard, Clayton M. Christensen est surtout connu pour sa théorie sur la technologie de rupture (anglais : disruptive innovation) introduite pour la première fois dans son livre The Innovator's Dilemma (en) (1997).

Il est également cofondateur de Rose Park Advisors, une société de capital-risque, et d'Innosight, une société de conseil en gestion et d'investissement spécialisée dans l'innovation.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Clayton M. Christensen, The Innovator's Dilemma : When new technologies cause great firms to fail, Boston, Harvard Business School Press, , 225 p. (ISBN 978-0-87584-585-2, lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]