Claustra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En architecture, une claustra - ou un claustra en français d'Afrique du Nord - est une paroi ajourée. Cette paroi peut être ajourée par tout procédé ou composée d’éléments superposables et préfabriqués en terre cuite, en pierre, en béton, en bois, en métal ou en polymère (les claustres).

On trouve des claustras rudimentaires en pierre aux fenêtres des certains monuments dès la Haute Antiquité, comme dans les temples égyptiens anciens. Très utilisées dans la Rome antique, pour fermer les fenêtres, les claustras séparent alors l’intérieur et l’extérieur des bâtiments en empêchant les hommes et les animaux de rentrer tout en créant des jeux de lumière appréciés. Elles peuvent également servir à porter des vitres qui étaient encore de dimension assez réduite à l'époque par rapport à la grande taille des fenêtres. Les claustras se perpétuent dans l'architecture du Moyen-Age où elles évolueront vers les remplages des fenêtres gothiques par exemple. Elles donneront aussi naissance aux moucharabiehs, typiques de l'architecture orientale, qui permettent de fermer des espaces intérieurs en laissant passer la ventilation, et qui sont connus pour permettre de voir sans être vu.

Une claustra peut servir :

  • De remplage de fenêtre ; elle peut alors porter des vitres ou au contraire laisser passer l'air,
  • De cloison intérieure,
  • De clôture extérieure,
  • De garde-corps d’escalier, d’un balcon, d’une terrasse, d’un perron,
  • De délimiteur d'espace de travail dans un espace ouvert.
  • De porte d'armoire ou de dessous de table
  • De paravent ou de cloison japonaise

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Claustras sur la façade de l'église Notre-Dame-Auxiliatrice à Nice.