Claudio Corti (alpiniste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Claudio Corti.
Claudio Corti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
OlginateVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Claudio Corti, né le à Olginate et mort le dans la même ville[1], est un alpiniste italien surtout connu pour ses aventures tragiques.

L'accident au piz Badile[modifier | modifier le code]

En 1953, alors que Claudio Corti tente une voie nouvelle au piz Badile en compagnie de Felice Battaglia, celui-ci meurt foudroyé non loin du sommet.

La tragédie dans la face nord de l'Eiger[modifier | modifier le code]

Le , Claudio Corti s'attaque à la face nord de l'Eiger en compagnie de Stefano Longhi et est rattrapé le lendemain par les grimpeurs allemands Günther Nothdurft et Franz Mayer. Les quatre hommes progressent dès lors ensemble mais cinq jours plus tard, Stefano Longhi se blesse après une chute de 25 mètres. Corti ayant été blessé à son tour par une chute de pierres, les Allemands continuent seuls vers le sommet dans l'intention de déclencher les secours. La tentative étant observée à la lunette depuis la petite Scheidegg, il devient évident que les grimpeurs sont en difficulté et un sauvetage commence à s'organiser pour lequel on sollicite entre autres Lionel Terray et Riccardo Cassin. Le 11 août, Alfred Hellepart rejoint Corti depuis le sommet mais Longhi est déjà mort et on ne trouve nulle trace de Günther Nothdurft et de Franz Mayer qui auraient disparu sur le versant sud.

« L'affaire Corti »[modifier | modifier le code]

Claudio Corti est accusé par certains, entre autres par l'alpiniste autrichien Heinrich Harrer[2], d'avoir volontairement provoqué la mort des alpinistes allemands. En 1961, la découverte de leurs corps, emportés par une avalanche, disculpe Corti.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Expéditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Claudio Corti, addio all'alpinista e all'uomo », sur planetmountain.com,
  2. Heinrich Harrer rédige un récit à charge contre Corti dans son livre L'araignée blanche : l'histoire de la face nord de l'Eiger.
  3. Piz Badile

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Bordes, Grande Encyclopédie de la Montagne, t. 3, Paris, Atlas, , 2400 p.
  • Georges Sonnier, Eiger, Fernand Lanore, , 296 p. (ISBN 9782226004567)