Claudine Rhédey de Kis-Rhéde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claudine Rhédey de Kis-Rhéde
Rhédey Klaudia Hohenstein 1812 1841.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Rhédey Klaudia ZsuzsannaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Conjoint
Enfant

La Comtesse Claudine Rhédey de Kis-Rhéde (hongrois : Rhédey Klaudia Zsuzsanna; baptisée le [1]) était l'épouse du Duc Alexandre de Wurtemberg. Son fils, François, Duc de Teck, est le père de Mary de Teck, reine consort de George V du Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

La comtesse est née dans le château de famille à Erdőszentgyörgy, en Transylvanie (alors partie de l'Empire d'Autrichie, aujourd'hui Sângeorgiu de Pădure en Roumanie), fille du comte László Rhédey de Kis-Rhéde et son épouse, la Baronne Ágnes Inczédy de Nagy-Várad, une descendante directe de Ferenc Rhédey, le prince hongrois de Transylvanie en 1657-1658. À sa naissance, elle est désigné comme la Comtesse Klaudina (Claudine) Rhédey de Kis-Rhéde.

En 1835, elle épouse le Duc Alexandre de Wurtemberg, le fils du Duc Louis de Wurtemberg, frère cadet du Roi Frédéric Ier de Wurtemberg. En raison de la législation allemande relative à la  succession, elle est considérée comme étant de lignée non-royale et le mariage est déclaré morganatique. Elle refuse le titre de Duchesse, mais devient Comtesse von Hohenstein le 16 mai 1835, peu de temps après son mariage[2].

La crypte de la famille Rhédey dans l'Église Réformée de Sângeorgiu de Pădure

En septembre 1841, elle rend en Autriche, à Graz où son mari est chef des divisions locales de l'armée en tant que major général. Elle meure au cours du voyage. Les circonstances de sa mort ne sont pas précise, elle sera soit morte en couches lors du chemin en se vidant de son sang, soit sa voiture serait tombée dans le fossé lui causant des blessures ayant entraîné sa mort le à Ptuj en Slovénie actuelle[3]. Son dernier souhait est respecté et son cercueil est ramené dans sa ville natale d'Erdőszentgyörgy, à 800 km de là. Le voyage dure près d'une semaine et demi[4]. Elle est enterrée le 12 octobre.

Claudine meure en Autriche en 1841, après avoir été jeté de son cheval et piétiné à mort devant une charge de cavalerie à une revue d'effectif; d'autres sources[réf. nécessaire] dire qu'elle est morte dans un accident de transport.

Descendance[modifier | modifier le code]

La comtesse Claudine Rhédey von Kis-Rhéde et von Hohenstein a eu trois enfants avec le Duc Alexandre de Wurtemberg:

  • Princesse Claudine de Teck (1836-1894).
  • Prince François de Teck (1837-1900) ; par la suite devenu le 1er Duc de Teck (1863) ; marié le 12 juin 1866, à l'Église Sainte-Anne à Kew dans le Surrey à la Princesse Marie-Adélaïde de Cambridge[5] avec qui il aura des enfants (y compris la future Reine Mary de Teck). Il obtient le titre d'Altesse par la Reine Victoria le , comme un cadeau pour célébrer son Jubilé d'Or.
  • Princesse Amélie de Teck (1838-1893) ; mariée le 24 octobre 1863 à Carl, comte de Hügel(1835-1897).
    • Paul-Julius, Comte de Hügel, marié à Anna Pauline Homolatsch.
      • Huberta Amelia Maximilienne Pauline, Comtesse de Hügel
      • Ferdinand Paul, Comte de Hügel

Tous les enfants ont d'abord reçu le titre de leur mère, devenant alors Comte ou Comtesse von Hohenstein. Toutefois, en 1863, les enfants deviennent Prince et Princesses de Teck, avec le style d'Altesse Sérénissime du Royaume de Wurtemberg.

Ancêtres[modifier | modifier le code]

La famille Rhédey est connue depuis le du XIIIe siècle. (vers 1270), Il est l'une des nobles famillee hongroises descendantes du clan Aba[6]. Leur ancêtre le plus connu de la maison Aba est Samuel Aba, troisième roi de Hongrie entre 1041 et 1044, marié à une sœur de Saint-Étienne Ier, le premier Roi chrétien de Hongrie.

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Un buste à son effigie est erigée dans sa ville natale pour le 200e anniversaire de sa naissance en 2012[7].
  • Une plaque commémorative est érigée en 1904 par Mary de Teck, sa petite-fille, dans le château familial des Rhédey à Erdőszentgyörgy[8]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Date de baptême ; sa date de naissance exacte est inconnue
  2. « Genealogy of the Royal Family of Württemberg »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 29 juin 2017)
  3. (en) « Mort de Claudine Rhédey »
  4. « II. Erzsébet brit királynő magyar ükanyja Rhédey Claudia erdélyi születésű grófnőre emlékezve », sur Fókusz - VAJDASÁGI ISMERETTERJESZTŐ ÉS TUDOMÁNYNÉPSZERŰSÍTŐ PORTÁL (consulté le 8 juin 2018)
  5. Weir, A. (1996) Britain's Royal Families: The Complete Genealogy, Revised edition (Pimlico, London)
  6. Peter G. Glockner, Nora Varga Bagossy, Encyclopaedia Hungarica: English, Volume 1, Hungarian Ethnic Lexicon Foundation, 2007, p. 1, (ISBN 978-1-55383-178-5)
  7. « Kétszáz év után szobrot kapott az angol királynő szépanyja », Szekelyhon,‎ (lire en ligne)
  8. (en-GB) « UK – Romania ties: the story of Her Majesty’s great-great grandmother », sur blogs.fco.gov.uk (consulté le 8 juin 2018)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Siebmachers Wappenbuch Mourir wappen zu köln des Adels von Ungarn
  • ROMÁNIAI MAGYAR IRODALMI LEXIKON, SZÉPIRODALOM, KÖZÍRÁS, TUDOMÁNYOS IRODALOM, MŰVELŐDÉS, Kh III–M KRITERION KÖNYVKIADÓ, BUKAREST 1994, (ISBN 973-26-0369-0)
  • MARIE, 1867-1953, Reine Consort de George V d'Angleterre, La Columbia Encyclopedia, Sixième Edition Copyright© 2004, Columbia University Press.
  • Korai Magyar Történeti Lexikon főszerkesztő: Kristó, Gyula, szerkesztők: Engel, Pál és Makk, Ferenc (Akadémiai Kiadó, Budapest, 1994)
  • Kristó, Gyula - Makk, Ferenc: Az Árpád-ház uralkodói (IPC Könyvek, 1996)
  • la Pairie
  • Das Haus Wurtemberg - Ein Biographisches Lexikon, Stuttgart, Kohlhammer (1997) (ISBN 3-17-013605-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]