Claudine Chomat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Chomat.
Claudine Chomat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Conjoints
Autres informations
Parti politique

Claudine Chomat, née le à Saint-Étienne (Loire) et décédée le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), est une résistante et militante communiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claudine Chomat s'engage au Parti communiste français en 1934 et participe à la fondation de l'Union des jeunes filles de France en 1936, avec Danielle Casanova, Marie-Claude Vaillant-Couturier et Jeannette Vermeersch[1]. En 1937, elle épouse Victor Michaut, un responsable communiste, pour un mariage qui durera dix ans.

Dès la fin de l'année 1939, elle participe à la réorganisation du Parti communiste français clandestin. Elle dirige les Comités féminins de résistance dès 1941, qui donnent naissance, en 1944, à l'Union des Femmes Françaises, dont elle est élue secrétaire générale après-guerre[1]. En 1945, elle entre au Comité central du PCF.

En 1948, elle devient l'épouse du responsable communiste Laurent Casanova, dans le sillage de qui elle subit la disgrâce du Parti à la suite de l'affaire Servin-Casanova en 1961. Elle reste toutefois membre du parti.

Distinction[modifier | modifier le code]

Le , elle a été décorée de la Légion d'honneur pour son activité dans la Résistance[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Claude Lecomte, « Décès de Claudine Chomat-Casanova », l'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 21 avril 2018).