Claudine Bohi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claudine Bohi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
Nationalité
Activité

Claudine Bohi est une poétesse française née le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette parisienne est agrégée de lettres. Elle a reçu le Prix Paul-Verlaine en 1998 pour Atalante, ta course[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Car la vie est cerise téléphone à ton arbre, Dijon Paris, France, Éditions Le Pont de l'Épée / Guy Chambelland, 1983, 55 p. (notice BnF no FRBNF34749586)
  • Le Nom de la mer, Dijon Paris, France, Éditions Le Pont de L’Épée / Guy Chambelland, 1987, 62 p. (notice BnF no FRBNF34969544)
  • Divan, Cerisiers, Éditions Le Pont sous l’eau / Guy Chambelland, 1990, 50 p.
  • Le Mensonge de l’aile, livre d'art avec le peintre Eva David, Paris, Éditions Librairie Galerie Racine, 1998
  • Atalante, ta course, Charlieu, France, La Bartavelle Éditeur, coll. « Modernités », 1998, 50 p.
- Prix Paul-Verlaine de la Maison de Poésie 1998
  • L’Ange fraudeur. Choix de poèmes, 1983-1998, Charlieu, France, La Bartavelle Éditeur, 1999, 192 p. (ISBN 2-87744-528-3)
  • Une saison de neige avec thé, Chaillé-sous-les-Ormeaux, France, Éditions Le Dé bleu, coll. « l’Idée bleue », 2004, 87 p. (ISBN 2-84031-188-7)
  • Livre d’artiste avec le peintre Hughes de la Taille, Les deux rives, 2007
  • La Plus Mendiante, Limoges, France, Éditions Le bruit des autres, 2007, 87 p. (ISBN 9782-914461-89-4)
  • Voiture cinq, quai vingt et un, Limoges, France, Éditions Le bruit des autres, 2008, 61 p. (ISBN 978-2-35652-015-9)
  • Même pas, suivi de On n'en peut plus, Limoges, France, Éditions Le bruit des autres, 2009, 99 p. (ISBN 978-2-35652-038-8)[2]
- Prix Aliénor 2010
  • Avant les mots, dessins de Magali Latil, Toulouse, France, Éditions Érès, coll. « Po&psy », 2012, 51 p. (ISBN 978-2-7492-1655-3)
  • On serre les mots, Limoges, France, Éditions Le bruit des autres, 2013, 82 p. (ISBN 978-2-35652-092-0)
  • L’Œil est parfois rétif, phot. d’Olivier Gouéry, Limoges, France, Éditions Le bruit des autres, 2013, 112 p. (ISBN 978-2-35652-096-8)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Paul Farellier, « Une voix, une œuvre : Claudine BOHI », poèmes de Claudine BOHI, revue Les Hommes sans épaules, no 27, 2009[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Printemps des Poètes
  2. Chantal Dupuy-Dunier, « Même pas, de Claudine Bohi », sur Poezibao, (consulté le 28 août 2013)
  3. Paul Farellier, « Claudine Bohi », sur leshommessansepaules.com (consulté le 28 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]