Claudia Nolte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nolte.

Claudia Crawford
Illustration.
Fonctions
Ministre fédérale allemande de la Famille,
des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse

(3 ans, 11 mois et 10 jours)
Chancelier Helmut Kohl
Gouvernement Kohl V
Prédécesseur Hannelore Rönsch (Famille)
Angela Merkel (Femmes)
Successeur Christine Bergmann
Députée fédérale allemande

(15 ans et 14 jours)
Élection
Réélection


Législature 11e, 12e, 13e, 14e, 15e
Groupe politique CDU/CSU
Députée est-allemande

(5 mois et 27 jours)
Élection
Législature 10e
Groupe politique CDU/DA
Biographie
Nom de naissance Claudia Wiesemüller
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Rostock (RDA)
Parti politique CDU
Diplômé de Université technique
d'Ilmenau
Profession Ingénieure

Claudia Nolte
Ministres fédéraux de la Famille d'Allemagne

Claudia Crawford, née Wiesemüller le à Rostock, est une universitaire et femme politique allemande membre de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Entre et , elle étudie l'électronique dans une école secondaire polytechnique de Rostock. Elle achève son cursus en et passe alors son baccalauréat. Après l'avoir obtenu, elle s'inscrit à l'université technique d'Ilmenau où elle suit des études en automation et cybernétique.

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

Elle adhère au Nouveau Forum (NF), mouvement citoyen d'opposition au régime est-allemand, dès sa fondation à l'automne . L'année suivante, elle rejoint l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne de l'Est (CDU DDR).

Au cours des élections législatives est-allemandes du , premier et unique scrutin libre de l'histoire du pays, elle est élue à 24 ans députée à la Chambre du peuple dans le district de Suhl, au sud d'Erfurt.

Elle reçoit ensuite son diplôme d'ingénieur et devient assistante de recherche auprès de son université.

Ascension[modifier | modifier le code]

Le , au lendemain de la réunification allemande, elle intègre le Bundestag en tant que membre de la délégation de 144 parlementaires est-allemands qui rejoignent le parlement de l'Allemagne fédérale. Elle se présente peu après aux élections législatives fédérales du en Thuringe, dans la 307e circonscription, et se trouve réélue avec 42,6 % des suffrages exprimés.

Au sein du groupe des Unions chrétiennes CDU/CSU, elle est membre du comité directeur et porte-parole pour les femmes et la jeunesse. Elle est choisie en pour siéger au comité directeur de la CDU de Thuringe et présider la commission de politique familiale.

La plus jeune ministre allemande[modifier | modifier le code]

Au cours des élections fédérales du , elle est réélue au Bundestag avec 44,9 % des voix. Le , Claudia Nolte est nommée ministre fédérale de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse. À 28 ans, elle est la plus jeune ministre de toute l'histoire allemande. Elle est, avec le ministre fédéral de l'Éducation Jürgen Rüttgers, la seule vraie surprise du cinquième cabinet du chancelier fédéral Helmut Kohl.

Elle est élue membre de la présidence fédérale de l'Union chrétienne-démocrate en , à l'occasion du 8e congrès fédéral du parti à Hanovre.

Après le gouvernement[modifier | modifier le code]

Elle postule pour un nouveau mandat aux élections fédérales . Bien qu'elle soit battue par la candidate sociale-démocrate dans sa circonscription, elle conserve son mandat parlementaire grâce à la proportionnelle. Elle devient alors responsable du groupe parlementaire pour le handicap. Elle quitte la présidence fédérale de la CDU deux ans plus tard.

Réélue à la proportionnelle lors des élections fédérales du , elle est choisie pour occuper un poste de vice-présidente de la sous-commission des Nations unies de la commission des Affaires étrangères du Bundestag.

Retrait et employée de la fondation Konrad-Adenauer[modifier | modifier le code]

Au cours des élections fédérales anticipées du elle se présente dans la 193e circonscription fédérale, toujours en Thuringe. Alors qu'elle est devancée par la députée fédérale sociale-démocrate sortante, elle ne parvient pas à se faire réélire à la proportionnelle.

Dès le mois de , elle renonce à une carrière politique et prend la direction des bureaux de la Fondation Konrad Adenauer (KAS) à Belgrade. Elle refuse en à faire son retour au Bundestag après que la démission de Bernward Müller lui a offert cette possibilité. Elle rejoint Londres en pour y coordonner les travaux de la KAS. Elle y reste trois ans, rejoignant les bureaux de la fondation à Moscou en .

Vie privée[modifier | modifier le code]

Initialement mariée et prenant le nom de son époux, Nolte, elle est mère d'un enfant. Elle divorcera avant de se remarier et prendre le nom de son nouveau mari. Elle est de confession catholique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]