Claudia Montanari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claudia Montanari
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(53 ans)
Rome
Nationalité
franco-italienne
Activités
Père
Mère
Rosanna Anceschi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Claudia Montanari est une journaliste, artiste peintre, plasticienne, artiste performer, critique et artiste dramatique italo-française, née à Rome le .

Les pères impairs, toile 114X195.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille du styliste et artiste peintre Mino Montanari et de la couturière Rosanna Anceschi.

Récompensée en tant que jeune critique par le Syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale, en septembre 1992[1], elle se forme auprès de l'AICT (Association internationale des critiques de théâtre) et avec Danielle Dumas à L'Avant Scène Théâtre où elle écrit jusqu'en 2005.

Elle s'attache à défendre les jeunes compagnies et auteurs émergents en France dans différentes rubriques et à France Inter pour Avignon[2].

Elle travaille dans le jeu et la mise en scène à l'École Patrick Baty, au Théâtre de la Tempête (Cartoucherie) à Paris avec le metteur en scène Philippe Adrien[3], avec Danièle Thomson[4], avec La Cie Charivarì (Italie)[5], et intervient comme artiste dramatique à France Culture[6].

Ancienne élève de classes préparatoires au lycée Fénelon et auditrice libre à l' Ecole normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, agrégée des Universités en langue et de civilisation italiennes, elle traduit Minnie la Candide de Massimo Bontempelli, que Joël Pommerat met en espace à la Maison d'Italie à Paris[7].

Elle a été interprète de l'auteur Giorgio Vasta à Montpellier pour son livre Le Temps matériel[8], de Antonella Cilento, pour Lisario o il piacere infinito delle donne, pour le magistrat Roberto Scarpinato pour Le retour du Prince [9]. En 2014 elle obtient à l'Université Paul Valéry de Montpellier un master de psychanalyse et esthétique et un DU de psychothérapeute à formation psychanalytique. Son travail de recherche est axé sur les liens entre le langage, l'identité, l'art et la folie[10].

Dès 1983, elle participe aux ateliers et cours d'arts plastiques des Beaux Arts de Tours puis Paris et Rouen, et pose les jalons d'un parcours artistique qui fait la part belle à la performance art et à une poétique de l'inconscient. D'abord apparenté à la figuration libre, son style s'affranchit de tout code et demeure inclassable. Dans ses grands formats prédominent les monochromes bleus et les collages tridimentionnels. Elle privilégie des éléments de l'univers marin (filets de pêche), des traces du monde végétal et animal, qu'elle relie à son enfance à l'île d'Elbe, où elle a failli mourir par noyade. De ses oeuvres filtrent des événements autobiographiques (Les pères impairs, Troumatismes) mais aussi des événements d'actualité : l'Âme des naufragés, Nie ça ou La Colère du monde, les Frères Cervi.

D’après Bernard Salignon, « l’artiste dans son geste, ici la peinture, ne peint pas un schème préalable sorti de sa tête, mais suit ce Daïmôn impersonnel et subjectif hors savoir, insu, non su et c’est le pinceau qui décide selon le temps. L’artiste dans son œuvre se découvre dans l’après coup, elle est souvent surprise et déprise d’elle-même ».

Enseignante et psychanalyste, initiatrice des ateliers « Forum art et théâtre » (Collège Robespierre, Saint-Étienne-du-Rouvray) « Arts et langage » et « Espace du Parlêtre » (lycée Joffre, Montpellier) au sein d'établissements scolaires, elle s'intéresse particulièrement à la fonction paternelle dans un projet documentaire intitulé « Au nom du père et de tous les autres », avec les témoignages et le parrainage d'auteurs et artistes français et italiens, (Stefano Benni, Marco Missiroli, Giorgio Vasta, Antonella Cilento, Giorgio Scianna, Marcello Fois, Tommaso Pincio, Michka Assayas, Richard Bohringer, Valeria-Bruni -Tedeschi, Camille Laurens, Jean-Pierre Lebrun) qu'elle intègre à son questionnement sur l'origine de l'acte créateur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres ont été exposées en 2017 en France sous le titre "Happy burn up" dans plusieurs lieux publics : le Limino (Aumelas) le Dôme, Le Café du Siècle (Ganges), et à la Gazette Café à Montpellier en mars 2018 où elle fait une intervention relayée par Les Carnets de la Création (France Culture)[11] avec le poète Flaviano Pisanelli et le philosophe Bernard Salignon sur « L'art peut-il sauver ? »[12],[13] : « Décrire ou peindre l’effet terrible et horrifiant de notre contemporanéité c’est trop souvent les banaliser, alors que dans tes toiles l’art déplace et se joue sur une autre scène et n’a rien à voir avec l’analogie. Je dirais que tu perds la réalité pour la faire exister du coté du réel de l’art » (Bernard Salignon). Onze de ses toiles sont exposées au Château de Pierre-de-Bresse (avril 2018) sur invitation du conservateur en chef du patrimoine Dominique Rivière. Elle expose dans la tour du Château, à proximité de la rétrospective de l’œuvre de son père Mino Montanari à l'écomusée de la Bresse bourguignonne. En juin 2018 elle expose à Saint-Georges-d'Orques[14]. Ses dessins et ses photos sont présentés à l'Artothèque italienne de Cavriago en Emilie Romagne[15].

Photographie[modifier | modifier le code]

Dans la continuité de son travail de peinture “Happy burn up”, elle inaugure aux Rencontres de la Photographie d’Arles 2018 un cycle d’autoportraits en noir et blanc : “All the days of my life”, sous forme de photo-performance de deux heures, en y incluant la participation exceptionnelle de la photographe Diana Lui. Se servant d’un vase, de deux tabourets et de draps, elle se photographie en improvisant sur le thème de la rencontre de soi et de l'autre: par la répétition de la gestuelle quotidienne exposant le corps, elle accède au réel du lavement et du baptême, sans référence religieuse explicite. Sa démarche interroge la possibilité de nouer ensemble le réel, l'imaginaire et le symbolique grâce à l'art photographique, capable ici de créer de l'inouï. Elle est accompagnée par "Cold Song" de Purcell, interprétée par Michel Bourguet, baryton, et Lawrence Cawes au clavier. Ce processus est destiné à être reconduit à proximité des fontaines de plusieurs villes d'Europe, dont Arles et Montpellier sous le titre de "Dolce vita".

Vie privée[modifier | modifier le code]

Claudia Montanari a trois enfants, Raphaël, né le 21 novembre 1999 de sa relation avec Eric Grillet, Lalitha née le 22 mai 2004 de sa relation avec Matthieu Audejean, Luca né le 23 septembre 2007 de sa relation avec Romain Lerche.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Avant Scène Théâtre, no 1155, 1er mars 2004, Gens de scène, gens de Théâtre « Drôles de jumelles » (Les quatre jumelles de Copi, mise en scène Cecile Marmouget, Théâtre des 13 Vents, Montpellier)
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1132, 15 mars 2003, Des couteaux dans les poules, David Harrower, Théâtre d’O, Théâtre de la Maison-Rouge, Itinéraire régional
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1158, 15 avril 2004, Lieux, Le théâtre d’O à Montpellier, Théâtre ininterrompu
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1158, 15 avril 2004 , Lieux, La Chai du Terral, St Jean de Védas, Déambulations montpelliéraines
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1140, 15 juillet 2003, Printemps en révolte, Spectacles en tout genre dans l'Hérault
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1141, 1er août 2003, Le Printemps des Comédiens, Prométhée enchaînée, Eschyle, Théodoros Terzopoulos, La lutte perpétuelle
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1031/1032 * L'Actualité, Festival Les Déferlantes, En Normandie
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1023, 1er février 1998, Théâtre en Normandie, l'Actualité. Combat de nègre et de chiens de Bernard Marie-Koltès, mise en scène Jean-Paul Viot, Théâtre Maxime Gorki, Petit Quevilly. Et au Havre : Le Festin où s'ouvrent les cœurs, au Volcan du Havre
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1013, mai 1997 Les coordonniers de Stanislas Ignace Witkievicz, mise en scène Sanda Herzic, Théâtre de la Tempête, Paris
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1003, 1er février 1997, Théâtrule, La Marchande de crèves, de Ika Patard, mise en scène Catherine Riboli, Théâtre de la Tempête, Paris
  • L'Avant Scène Théâtre, no 1002, 15 janvier 1997, Théâtrule, Verso Peer Gynt, d'après Ibsen, mise en scène Luca Ronconi, Théâtre des Bouffes du Nord, Paris
  • L'Avant Scène Théâtre, no 993, La Faim, d'après Knut Hamsun, mise en scène de Jacques Osinski, avec Denis Lavant et Sophie Mihran, au théâtre de la Cité Internationale
  • Les joueurs de Nicolas Gogol, mise en scène René Cheneaux, Théâtre Firmin-Gémier (Antony)
  • L'Avant Scène Théâtre, no 931, 1993, La pièce perdue, création de 4 litres 12, au théâtre de la Tempête
  • L'Avant Scène Théâtre, no 987/988, 1er/15 avril 1996, Théâtrule, Une lune pour les déshérités de Eugène O'Neill, Théâtre Jean Bart de Saint Nazaire
  • L'Avant Scène Théâtre, mai 1993, * L'aberration des étoiles fixes de Manlio Santanelli, Théâtre de la Main d'Or, Festival du Théâtre italien
  • L'Avant Scène Théâtre, 15 janvier 1992, Le Temps Théâtral, Prométhée enchaînée, Eschyle, Mise en scène Grégoire Ingold, Création à Kinshasa, Centre Wallonie Bruxelles, Paris
  • L'Avant Scène Théâtre, 1er avril 1992, Mises à nu et mises à feu, John et Mary de et par Pascal Rambert, Nanterre
  • L'Avant Scène Théâtre, no 917, Chroniques d'Avignon
  • L'Avant Scène Théâtre, no 913, Chronique, Romulus le Grand de Frederich Dûrennmat, mise en scène de Guy Paquette, TGP, Saint Denis.
  • L'Avant Scène Théâtre, 1991, no 897, 1er novembre 1991, Avignon off
  • L'Avant Scène Théâtre, no 893, 1991, Quincailleries de et par Jacques Gamblin, Cie Estrad'Théâtre, mise en scène de Yves Babin, Dijon
  • L'Avant Scène Théâtre, no 890, 15 mai 1991, Les Bacchantes d'Euripide, mise en scène de Philippe Adrien.
  • L'Avant Scène Théâtre, no 862, 16 janvier 1990, Actualités théâtrales

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. syndicat-critique-tmd.fr, http://associationcritiquetmd.com/ projet istropolitane, septembre 1992, bulletin no 37
  2. émission Arts scéniques et bouts de ficelle, par André Blanc, ICCOM, http://culture-ic.com/ Avignon 92
  3. L'Annonce faite à Marie (1990) de Paul Claudel, mise en scène de Philippe Adrien, avec Jacques Gamblin, Hélène Lapiower, Annie Mercier, nomination au Molière du metteur en scène, (assistante du metteur en scène et du dramaturge), et comédienne pour la préparation du spectacle les Bacchantes
  4. formation studio VOVF Paris
  5. Sourire aux pieds de l'échelle de Henry Miller, Reggio Emilia, avec Herbert Thomas
  6. Une vie, une œuvre, Maria Zambrano, réalisation Claude Mettra (producteur sur France Culture), production Jacques Munier, diffusion 17/09/1992 www.ina.fr et Une vie, une œuvre, Odilon Redon (1840-1916), avec Claude Henri Roquet, réalisation Claude Giovannetti, production de Claude Mettra.https://www.youtube.com/watch?v=KiPcY_DR7Y0, Odilon Redon ou la quête de la fleur de sang, émission.
  7. Texte protégé SACD disponible à la Maison Jean Vilar à Montpellier. Mise en espace de Joël Pommerat (Cie Louis Brouillard), Maison d'Italie, CitéInternationale Universitaire, du 1er au 28 février 1994 (création) http://www.cnt.asso.fr/spectacle.cfm/25424-minnie_la_candide.html
  8. « Giorgio Vasta , Le temps matériel »
  9. Comédie du Livre Montpellier, 2016, http://disciplines.ac-montpellier.fr/lettres/actualites/academie-du-livre/webzine-2016-3-edition
  10. recherche sur Fedra du poète Ungaretti, d'après Racine, et sur la revue La Plume, master 2 sur la procédure de la passe de Lacan, La passe au risque de l'ambivalence, Université Paul-Valéry, Montpellier, réalisation d'un documentaire interview sur le Foyer d'Aide Médicalisé Henri Wallon, Montpellier.
  11. « Claudia Montanari est plasticienne. Son travail mêle les formes, entre écriture, théâtre et peinture. https://www.franceculture.fr/emissions/les-carnets-de-la-creation/les-carnets-de-la-creation-du-mardi-27-mars-2018 »
  12. « Radio France »
  13. « radio »
  14. [http://www.midilibre.fr/2018/06/09/montanari-expose,1683914.php https://www.midilibre.fr/2018/07/26/aider-a-bien-vivre-la-parentalite,4663631.php « "Montanari expose" »]
  15. « Artoteca europea »