Claude Storez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claude Storez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
ReimsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Pilote de moto, pilote automobileVoir et modifier les données sur Wikidata

Claude Storez, né le à Paris et décédé le à Reims à 32 ans, est un ancien pilote automobile français, de rallyes et sur circuits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce pilote a pratiqué la compétition automobile de 1952 à 1959, année où il meurt en course sur le circuit de Reims-Gueux lors du Rallye des Routes du Nord[1], le 7 février.

À ses débuts il fit équipe avec son propre père durant trois années, sur Simca-Sport, notamment au Tour Auto 1951.

Il décéda sur le circuit de Reims au volant d'une Porsche 1500 Spider, durant le Rallye des Routes du Nord.

Son nom sera ensuite donné à un challenge annuel, dit du Meilleur pilote routier: en fait le Championnat de France des rallyes nouvelle formule à compter de 1967, avec un vainqueur unique. Également, une double courbe du circuit Paul Armagnac porte son nom.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

  • Champion de France des rallyes, catégorie "Tourisme": 1956 (sur Porsche);
  • Champion de France des rallyes, catégorie "Grand Tourisme": 1957 (sur Porsche);
  • Champion de France de formule 2: 1958.

Victoires notables[modifier | modifier le code]

Copilote[modifier | modifier le code]

Pilote[2][modifier | modifier le code]

  • Grand-Prix du Comminges (circuit de Saint-Gaudens) en 1954, sur Monomill de Deutsch-Bonnet (toute dernière édition de l'épreuve autorisée, après l'accident des 24 Heures du Mans mortel la même année. Le circuit est ensuite définitivement inutilisé);
  • 12 Heures de Reims pour Sportscars 1.5L. en 1956 (avec Richard von Frankenberg)[3];
  • Rallye des Routes du Nord en 1956 (avec R.Buchet, sur Porsche 356 Carrera 1600);
  • Rallye de Touraine en 1956 (avec R.Buchet, sur Porsche 356 Carrera 1600);
  • Rallye d'Armagnac en 1956 (avec R.Buchet, sur Porsche 356 Carrera 1600), puis en 1957 et 1958 (avec Buchet, sur Porsche Speedster);
  • Rallye de Baval en 1956 (avec R.Buchet, sur Porsche 356 Carrera 1600);
  • Rallye du Mont-Blanc en 1957 (avec R.Buchet sur Porsche Speedster) et 1958 (avec Tremble, aussi sur Porsche);
  • Rallye de la montagne Noire en 1957 (avec R.Buchet sur Porsche Speedster);
  • Liège-Rome-Liège en 1957 (avec R.Buchet sur Porsche 356 Carrera 1600);
  • Victoire de classe aux Mille Miglia en 1955 (sur la Monomill);
  • Victoire de classe aux 12 Heures de Reims en 1957, catégorie 1.6L. (avec Jo Bonnier);
  • Victoire à l'indice énergétique au Tour de France automobile en 1957 (avec R.Buchet sur Porsche Speedster);
  • Critérium Neige et Glace en 1958 (avec R.Buchet sur Porsche Speedster);
  • Victoire de classe aux 12 Heures de Reims en 1958, catégorie 2L. (avec von Frankenberg);
    • 2e du Tour de France automobile en 1954;
    • 2e du Tour de Corse en 1958;
    • 3e du Grand-Prix de Cadours en 1957;
    • Participation à la première édition du championnat Monomill en 1954 (1re véritable championnat promotionnel réellement organisé);
    • Participation aux 24 Heures du Mans à 5 reprises, de 1954 à 1958 (5 abandons, dont celui de 1956 en compagnie du 1er Champion d'Europe des rallyes Helmut Polensky (titre acquis en 1953). 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue Moteurs no 20 - 2e trimestre 1959
  2. Mensuel Échappement no 123, janvier 1979, Spécial rallyes, p. 47-49.
  3. (épreuve à la suite de laquelle décédera Annie Bousquet)

Liens externes[modifier | modifier le code]