Claude Rajotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Rajotte
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Claude Rajotte, né le à Drummondville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Rajotte a d'abord été animateur à la radio, au Québec, dès 1974. D'abord animateur à CHRD-FM et CKRV-AM à Drummondville en 1974 et 1975, il a également animé à Ottawa à la station CJRC-AM en 1976 avant de rejoindre CKOI-FM à Montréal. Par la suite, il a animé à Lévis à la station CFLS-AM et à Québec à la station CKRL-FM de l'Université Laval en 1977-1978. Rajotte retourne à CKOI-FM entre 1978 et 1982. En 1982, il a fait le saut à la station anglophone CHOM-FM, à laquelle il a été associé jusqu'en février 2002. Entre 2004 et 2011, Rajotte animait à la station Première chaîne et à Espace Musique de Radio-Canada. Il a aussi travaillé à la télévision dès le début des années 1980[1] à TVJQ où il a animé l'émission Radio-Vidéo. Il est ensuite passé sur les ondes de TVA à l'émission Bon Dimanche[2], puis sur la station spécialisée MusiquePlus, où il est de retourné le .

Dès son embauche à MusiquePlus en 1987 comme VJ, critique de disques et journaliste, il s'est spécialisé dans la musique dite alternative, ou underground. Il a animé Nu Musik dans les années 1980, puis Rage dans les années 1990. Rage est une émission hebdomadaire complémentaire de l'émission radio du même nom diffusée sur les ondes de CHOM-FM. En 1995, Rage a été remplacée par La Courbe, qui empruntait le même format musical tout en étant diffusée plusieurs fois par semaine. À la radio, l'émission Rage s'est poursuivie quelque temps avant qu'il en change le nom pour The Claude Rajotte Show.

CIBL.jpg

Dans les années 1990, pendant dix ans, il a aussi animé Le Cimetière des CD, une émission en direct principalement consacrée à la critique de disques et à la revue des palmarès. Un invité venait également présenter ses albums favoris. Rajotte s'est démarqué par le style virulent, mais honnête de ses critiques. Une des chroniques de l'émission, le Destroy de la semaine, montrait Rajotte détruisant un album qu'il avait particulièrement détesté, souvent par un moyen peu orthodoxe. On l'a vu incendier des disques, les démolir à coups de marteau, de scie à chaîne ou en roulant dessus avec divers véhicules. L'émission hebdomadaire a été en ondes pendant dix ans. Il a quitté MusiquePlus en juin 2004[3].

Son retour à la radio sur La Première Chaîne de Radio-Canada à l'été 2003 lui a permis de diversifier ses expériences. Il répète l'expérience l'été suivant et est ensuite embauché à l'automne 2004 à temps plein pour Espace Musique, station sœur de La Première Chaîne.

À l'été 2011, après avoir refusé une offre de Radio-Canada qui l'invitait à passer d'Espace Musique à Espace.mu, il retourne à MusiquePlus pour les 25 ans de la station. En , son émission 'Rajotte' déménage à Musimax et se termine en .

Rajotte a aussi animé sa propre émission consacrées aux styles Drum and Bass, Dubstep et Bass Music à tous les mercredis de 23h à 01h à CIBL-FM 101,5 aussi en ligne sur Mixcloud, entre mai 2018 et décembre 2020. Ses plus récents mixes sont tous sur sa page Mixcloud. https://www.mixcloud.com/DJ_Rajotte/

Compilations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le gestionnaire à l’âme d’artiste », sur Université de Montréal,
  2. Entrevue avec Claude Rajotte
  3. Fiche sur Espace Musique de Radio-Canada

Liens externes[modifier | modifier le code]

{Musimax} [2]https://www.mixcloud.com/DJ_Rajotte/ https://www.youtube.com/user/ClaudeRajotte1er/playlists