Claude Prouvoyeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Claude Prouvoyeur
Illustration.
Fonctions
Sénateur du Nord

(9 ans et 6 jours)
Prédécesseur Jean Varlet (PS)
3e vice-président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais[1]

(1 an)
Prédécesseur Poste vacant
Successeur Patrick Delnatte (RPR)
Conseiller régional du Nord-Pas de Calais[2]

(12 ans et 22 jours)
Prédécesseur Aucun création
Successeur Michel Delebarre (PS)
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Dunkerque-Est)

(16 ans et 1 jour)
Prédécesseur André Delattre (PS)
Successeur Franck Dhersin (UMP)

(5 ans, 5 mois et 23 jours)
Prédécesseur Jacques Collache (PS)
Successeur André Delattre (PS)
Vice-Président de la Communauté urbaine de Dunkerque

(20 ans et 28 jours)
Prédécesseur Aucun (création)
Président du Syndicat Intercommunal du Littoral-Est

(8 ans, 8 mois et 23 jours)
Prédécesseur Aucun (création)
Successeur Michel Delebarre (PS)
Maire de Dunkerque

(22 ans, 6 mois et 1 jour)
Prédécesseur Paul Asseman (socialiste autonome)
Successeur Michel Delebarre (PS)
Biographie
Nom de naissance Claude, Elie Prouvoyeur
Date de naissance
Lieu de naissance Estourmel (Nord, France)
Date de décès (à 91 ans)
Lieu de décès Dunkerque (Nord, France)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique CNI
Père Claude Prouvoyeur
Mère Marie Clauzeau
Conjoint Claudine Mériaux (1927-2009)
Entourage Jacques Chirac
Norbert Ségard
Diplômé de Université de Lille
Profession Conseiller d'Administration scolaire et universitaire

Claude Prouvoyeur
Maires de Dunkerque

Claude Prouvoyeur, né le à Estourmel[3] dans le département du Nord et mort le à Dunkerque (Nord)[4], est un homme politique français, maire de Dunkerque de 1966 à 1989 et sénateur du Nord de 1983 à 1992.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Prouvoyeur arrive à Dunkerque à la fin des années 1950, pour prendre le poste d'intendant au lycée Jean Bart.

À partir 1961 et jusqu'en 1965, il préside l'association pour le Grand Dunkerque (Association de 10 000 adhérents qui prône la fusion des communes de l'agglomération de Dunkerque)[5].

En 1965, il devient 2e adjoint au maire de Dunkerque, chargé des finances, avant d'occuper les fonctions de maire de Dunkerque (succédant à Paul Asseman, à la mort de ce dernier) du et jusqu'au [6] et de sénateur du Nord du au [7].

Il meurt le [8].

Tombe de Claude Prouvoyeur au cimetière de Dunkerque

Bilan[modifier | modifier le code]

Claude Prouvoyeur est à l'origine de l'absorption par Dunkerque des communes limitrophes de Malo-les-Bains (le ), de Petite-Synthe, de Rosendaël (toutes deux le ) et de Mardyck (en 1980)[9]. C'est lui qui, en 1981, fait venir le trois-mâts Duchesse Anne de Lorient pour raviver, avec le futur musée portuaire, le passé florissant du port de commerce.

Activités sénatoriales[modifier | modifier le code]

Claude Prouvoyeur a exercé la fonction de Secrétaire du Sénat et fut membre de la Commission des Affaires sociales[10].

  • Proposition de loi tendant à créer une possibilité de recours à l'égard des décisions des architectes des bâtiments de France[11],
  • Proposition de loi tendant à faciliter le développement du tourisme rural[12],
  • Proposition de loi relative aux conditions d'attribution de l'allocation logement social pour les personnes âgées hébergées en service de long séjour[13],
  • Proposition de résolution tendant à créer une commission d'enquête sur les conditions d'utilisation des moyens destinés à la reconstruction de la Guadeloupe après le cyclone Hugo[14],
  • Proposition de loi tendant à compléter l'article L. 615-15 du code de la sécurité sociale et à dispenser les titulaires d'une pension militaire d'invalidité affiliés au régime des travailleurs non salariés non agricoles du paiement du ticket modérateur[15],
  • Question posée à l'attention de Mme le ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle sur la situation de nombreux salariés de la réparation navale dont la situation à Dunkerque (question écrite n° 21 794 de M. Claude Prouvoyeur (Nord - RPR) publiée dans le JO du Sénat du 25 juin 1992)[16].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Anectode[modifier | modifier le code]

C'est à Claude Prouvoyeur, membre du Syndicat d'initiative, que l'on doit le lancer de harengs du balcon de l'hôtel de ville de Dunkerque depuis 1962 lors du carnaval de Dunkerque, les carnavaleux vont scander pendant 30 ans "Prouvoyeur, des kippers ! ".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]