Claude Pérez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claude Pérez est un professeur et écrivain français né à Saintonge en 1951[1].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Claude Pérez a longtemps vécu à l’étranger, puis il s'est installé en France, vivant à Nice et enseignant les lettres à Aix-en-Provence.

Ses travaux universitaires portent notamment sur Paul Claudel, Jean Paulhan, sur la littérature française contemporaine et sur l'histoire et l'anthropologie de l'imagination.

Publications[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Claude Pérez
  • Petite suite turque, Fata Morgana, 2000
  • Amie la sorcière, Verdier, 2001
  • Conservateur des Dangalys, Verdier, 2004
  • L'Ombre double, Fata Morgana, 2007
Sous le nom de Claude-Pierre Pérez
  • Correspondance Jean Paulhan-Roger Caillois, édition établie et annotée avec Odile Felgine, Gallimard, 1991.
  • Le Défini et l’inépuisable. Essai sur Connaissance de l’Est, de Paul Claudel, Les Belles Lettres, 1995.
  • Le Visible et l’invisible, Pour une archéologie de la poétique claudélienne, Les Belles Lettres, 1998.
  • Jean Paulhan : le clair et l’obscur, réunion des actes du colloque de Cerisy-la-Salle, Gallimard, 1999.
  • Paul Claudel, collection « Mentor », éditions Ellipses, 2000.
  • Paul Éluard et Jean Paulhan, Correspondance 1919-1944, Édition établie et annotée en collaboration avec O. Felgine, Éditions Claire Paulhan, 2003.
  • Les Infortunes de l'imagination, Presses Universitaires de Vincennes, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]