Claude Marthaler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Marthaler
Nom de naissance (56 ans)
Alias
Yakman
Naissance (56 ans)
Genève
Activité principale
cyclonaute et écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
récit de voyages, biographies
Signature de Claude Marthaler

Claude Marthaler, né à Genève le 28 juillet 1960, est un cyclonaute et écrivain suisse. Il effectue pendant sept ans un tour du monde à vélo[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Marthaler grandit à Genève. Il y garde un pied à terre entre deux voyages[2]. Il a une formation d'éducateur spécialisé.

Il pédale dès l'adolescence et entame un premier voyage hors d’Europe en 1981[3]. En juin 1988, il part pour un premier long périple de trois ans à vélo, en direction de l'Himalaya. Il revient en juillet 1991 après avoir parcouru 35000 kilomètres et 12 pays[4].

En 1994, il repart en direction du Japon en traversant les pays de l'ex-URSS ; il est l'un des premiers Européens à traverser seul ces contrées nouvellement accessibles. Après l'Eurasie, il parcourt les Amériques, puis l'Afrique pour revenir en Europe, après plus de 122 000 kilomètres à vélo[5]. Son voyage a duré sept ans et il le consignera dans son premier livre, Le Chant des roues, paru en 2002[6].

Il baptise son vélo Yak en 1995 suite à un voyage au Tibet et des cyclistes le surnomment indifféremment  Yak ou Yakman[7].

En 2005, il repart avec sa compagne Nathalie Pellegrinelli pour un voyage de trois ans à travers l'Afrique et l'Asie, qui fera aussi l'objet d'un livre, Entre selle et terre, paru en 2009[8] .

En 2011, il zigzague pendant six mois le long de la frontière orientale de l'Europe, du cap Nord à Istanbul. Au printemps 2013, il pédale pendant trois mois à Cuba et coréalise Bike for bread [9], un documentaire sur les livreurs de pain à vélo du Caire.

En 2015, il effectue un voyage à vélo de 3 mois en Kirghizstan, Tadjikistan et Afghanistan .Le réalisateur Alexandre Lachavanne l'accompagne pendant 10 jours au Tadjikistan et tourne un documentaire-portrait[10].

En 2016, il publie A tire-d'Elles - Femmes, vélo et liberté aux éditions Slatkine dans lequel il trace le portrait de 33 femmes notamment Annie Londonderry, première femme à faire le tour du monde en vélo en en 1894-1895, Alfonsina Strada (en), première femme à avoir bouclé le Tour d'Italie en 1924 ou la blogueuse et coursière londonienne Emily Chappell.

Lorsqu'il ne voyage pas, il présente des conférences et écrit régulièrement des chroniques pour le journal la Liberté, l'hebdomadaire Écho Magazine et Cycle!magazine et PRO VELO info.

Il programme et anime à Genève Le Café des Voyageurs depuis fin 2008, un rendez-vous mensuel avec des voyageurs à vélo qui présentent le film ou des photos de leur périple[11].

Exposition de photos de Claude Marthaler aux bains des Paquis à Genève en Mars 2017


Durant les étés 2013, 2014 et 2016, il est engagé par Helvetas pour pédaler à travers la Suisse romande et projeter des longs-métrages en open-air, alimenté par des panneaux solaires[12]. En janvier 2017, il expose ses photos de voyage lors du 32e Festival international du voyage à vélo à Vincennes [13],[14]. En mars 2017, une exposition intitulée Zen ou l'Art de pédaler lui est consacrée aux Bains des Pâquis à Genève[15].


Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2003- Prix René-Caillié des écrits de voyage pour Le Chant des roues[16].
  • 2014 - Prix Crédit Mutuel Enseignant du Public au Festival de films Curieux Voyageurs, Saint-Etienne pour Bike for bread
  • 2014 - Bidon d'Or - Prix du public au Festival de courts-métrages Cyclofestival, Genève pour Bike for bread[17]
  • 2015- Prix du Jury de la communauté étudiante au festival pour la littérature de voyage L'Albatros - Città di Palestrina, pour Hasta la bicicleta siempre! - Sulle strade di Cuba, tra mito e realtà, ediciclo editore

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En français :

Traductions en allemand:

  • Sieben Jahre im Sattel: DURCHGEDREHT, Weltanschauung auf Rädern, Reise Know How Verlag, 2002, (ISBN 978-3896623058)
  • Soweit das Rad uns trägt-Drei Jahre mit dem Fahrrad duch Afrika und Asien, Maxime Verlag, 2012, (ISBN 978-3931965464)

Traductions en italien:

  • Hasta la bicicleta siempre! - Sulle strade di Cuba, tra mito e realtà, ediciclo editore, 2015, (ISBN 978-8865491393)
  • L'insostenibile leggereza della bicicletta, ediciclo editore, 2012, (ISBN 978-8865490570)
  • Lo zen et l'arte di andare in bicicletta-La vita e altre forature di un nomade a pedali, ediciclo editore, 2010, (ISBN 978-8888829906)
  • Il canto delle ruote-7 anni in bicicletta intorno al mondo, ediciclo editore, 2008, (ISBN 978-8888829739)

Montages audio-visuels[modifier | modifier le code]

commentés par l'auteur, en français, allemand, anglais ou espagnol

  • 7 ans à vélo autour du monde (1 h 40, 2002)
  • 3 ans à vélo en Afrique et en Asie (1 h 30, 2009)

Films[modifier | modifier le code]

  • La fin du voyage (52 min, 2003), documentaire sur le retour du tour du monde à vélo. Réalisation: François Althabegoïty. Production: Point du Jour, Paris. Diffusion: Radio Télévision Suisse et la chaîne privée française Voyage. Prix "Best Film" au Cycling Touring Film Festival, 2010 (Begur, Espagne)
  • Bike for bread (26 min, 2013), documentaire sur les livreurs de pain à vélo au Caire. Production: Camacro. Coréalisation Raphaël Jochaud et Claude Marthaler
  • Claude Marthaler, embrasser la terre (70 min, 2015), documentaire réalisé par Alexandre Lachavanne. Production : Radio Télévision Suisse [2]
  • In bicicletta per abbracciare il mondo (52 min, 2016). Production: Radio Télévision Suisse Italienne[18]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 7 ans à vélo autour du monde », Nouvelles.ch,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Claude Marthaler, embrasser la terre », RTS-Passe moi les jumelles,‎ (lire en ligne)
  3. « Claude Marthaler: «Le vélo, réceptacle de confidences» », Coopération,‎ (lire en ligne)
  4. « Trois ans en vélo », Journal de Genève,‎ , p. 21 (lire en ligne)
  5. « Quatre cadres et des centaines de crevaisons », sur lemonde.fr, 7 juin 2002.
  6. (it)Il giro del mondo in... 7 anni Swissinfo, 30 novembre 2002
  7. « Le nomade à 2 roues », Migros Magazine,‎ , p. 58 ([www.migrosmagazine.ch/archives_pdf/pdf/200944-FMCH2610-058-AuxFourneaux.pdf lire en ligne])
  8. Marthaler revisite l’histoire La Liberté, 17 juin 2011 (site payant)
  9. http://www.kisskissbankbank.com/bike-for-bread?ref=search
  10. « Claude et son «yak» », TV8,‎ (lire en ligne)
  11. « A vélo, seul ou en famille, prouver qu’une autre vie est possible », L'Hebdo,‎ (lire en ligne)
  12. Helvetas, « Helvetas - Les cyclistes-projectionnistes 2016 », sur www.helvetas.ch (consulté le 25 novembre 2016)
  13. « Le voyage à vélo: aventure intérieure et ouverture au monde », RFI,‎ (lire en ligne)
  14. « Vincennes expose les clichés du monde entier de Claude Marthaler », Le parisien,‎ (lire en ligne)
  15. « Zen ou l'Art de pédaler Une exposition de Claude Marthaler... », sur www.bains-des-paquis.ch
  16. « L'invité du 12h30 - Claude Marthaler, une vie à vélo », RTS,‎ (lire en ligne)
  17. « CYCLOFESTIVAL 2014 : QUAND LE VÉLO TRAVERSE L’ÉCRAN », ProVelo,‎ (lire en ligne)
  18. « In bicicletta per abbracciare il mondo », sur RSI,

Liens externes[modifier | modifier le code]