Claude Lefèbvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Claude Lefebvre.
image illustrant un graveur image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un graveur et un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Claude Lefèbvre
Claude Lefèbvre self-portrait - Boston MFA (adjusted).jpg

Autoportrait à l'eau-forte (vers 1663)

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Claude Lefèbvre, baptisé le à Fontainebleau et mort le à Paris, est un peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du peintre Jean Lefèbvre (1600-1664), Claude Lefèbvre est baptisé le en l'église Saint-Louis de Fontainebleau : il a pour parrain Claude de Hoëy (1585-1660), maître peintre et valet de chambre du roi, et pour marraine dame Morilot, la fille du procureur du roi à Fontainebleau.

Claude Lefebvre est d'abord l’élève de Claude d’Hoey dans sa ville natale de Fontainebleau, puis d'Eustache Le Sueur (1654) et de Charles Le Brun (1655) qui lui aurait conseillé le portrait.

Reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1663, il devient professeur adjoint en 1664. Nombre de ses œuvres ne sont connues que grâce aux gravures qui en ont été effectuées par Edelinck, Nicolas de Poilly et Pierre-Louis van Schuppen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Th Lhuillier, Le peintre Claude Lefèbvre, de Fontainebleau, p. 487-510, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction publique, 1892, 16e session (lire en ligne)
  • E. Thoison, Claude Lefèbvre, p. 358-383, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction publique, 1905, 29e session (lire en ligne)
  • Olivier Merson, La Peinture française au XVIIe et au XVIIIe siècle, Paris A. Picard & Kaan, 1900.
  • Académie royale de peinture et de sculpture, Mémoires inédits sur les membres de l’Académie royale de peinture et de sculpture, t. 1, 1854, p. 402-3.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :