Claude Haegi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Claude Haegi
Illustration.
Fonctions
Député au Grand Conseil du canton de Genève

(3 ans et 2 mois)
Législature 54e (1997-2001)
55e (2001-2005)

(10 ans et 9 mois)
Législature 47e (1969-1973)
48e (1973-1977)
49e (1977-1981)
50e (1981-1985)
Conseiller d'État du canton de Genève

(7 ans, 11 mois et 27 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Pierre Wellhauser
Successeur Robert Cramer
Président du Conseil d'État du canton de Genève

(11 mois et 24 jours)
Législature 53e (1993-1997)
Prédécesseur Christian Grobet
Successeur Olivier Vodoz
Conseiller administratif de Genève

(6 ans, 6 mois et 1 jour)
Élection
Réélection
Prédécesseur Pierre Marcel Raisin
Successeur Madeleine Rossi
Maire de Genève

(11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Claude Ketterer
Successeur Guy-Olivier Segond
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Lieu de naissance Genève (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique PLS (jusqu'en 2011)
PLR (depuis 2011)
Profession Administrateur de société

Claude Haegi Claude Haegi
Conseillers d'État du canton de Genève
Présidents du Conseil d'État du canton de Genève
Conseillers administratifs de Genève
Maires de Genève

Claude Haegi, né le , est une personnalité politique suisse membre du Parti libéral[1].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Membre du Grand Conseil[modifier | modifier le code]

Au niveau cantonal, Claude Haegi a siégé à deux reprises au Grand Conseil (de 1972 à 1983 et de 1997 à 2001)[2].

Membre de l'exécutif de la ville de Genève[modifier | modifier le code]

Claude Haegi a été membre de l'exécutif de la ville de Genève entre 1983 et 1989. Juste avant la fin de son mandat en 1989, il signe le premier et dernier bail associatif de la ville de Genève avec l'association des habitants du 8 rue Rue Lissignol[3].

Maire de la ville de Genève[modifier | modifier le code]

Ce dernier est maire de la ville de Genève en 1987-1988[4].

Conseiller d'état[modifier | modifier le code]

Il a été élu au Conseil d'État entre 1989 et 1997, et il le préside en 1993-1994[5].

Président du congrès des pouvoirs locaux et régionaux du conseil de l'Europe[modifier | modifier le code]

De 1996 à 1998, il a présidé du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, où il a siégé de 1983 à 2001[2],[6].

Président de la FEDRE[modifier | modifier le code]

Expert et observateur avec statut consultatif depuis 2001, ce dernier devient président de la Fondation européenne pour le développement durable des régions (FEDRE) en 2011[2].

Co-président du Comité Régional Franco-Genevois[modifier | modifier le code]

Entre 1989 et 1997, il a coprésidé, avec le préfet de Rhône-Alpes, le Comité Régional Franco-Genevois[7].

Président de la fondation Rougemont[modifier | modifier le code]

Claude Haegi préside la Fondation Denis de Rougemont pour l'Europe depuis 1994[8].

Président du conseil du Léman[modifier | modifier le code]

Il a également présidé le Conseil du Léman de 1995 à 1997.

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice de personne Claude Haegi », http://cataloguelabs.bnf.fr,‎ (lire en ligne)
  2. a b c d e f g h et i « FEDRE Claude Haegi », http://www.fedre.org,‎ (lire en ligne)
  3. « Bail associatif », http://www.lissignol.ch,‎ (lire en ligne)
  4. « Hommage à M. Claude Haegi, député démissionnaire », http://ge.ch,‎ (lire en ligne)
  5. « M. Haegi Claude », http://ge.ch,‎ (lire en ligne)
  6. « Claude Haegi CVCE », http://www.cvce.eu,‎ (lire en ligne)
  7. « Histoire du conseil de l'Europe », https://books.google.ch,‎ (lire en ligne)
  8. a et b « Claude Haegi », http://www.librairiedialogues.fr,‎ (lire en ligne)
  9. a et b « Haegi Claude », http://www.idref.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]