Claude Guth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guth.
Claude Guth
Claude Guth and Ciro Tota 20071102 Chibi Japan Expo 5.jpg

Claude Guth et Ciro Tota lors de la Chibi Japan Expo 2007.

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
AlsaceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Claude Guth, né le 1er mars 1962 en Alsace, est un auteur de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts dans l'illustration par hasard, puisque son métier d'origine est rédacteur dans les assurances. On lui propose d'abord de collaborer au journal interne de la société, avant de l'intégrer au service marketing (pour ses qualités artistiques et créatrices), où il commence à exercer le métier de graphiste.

C'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Roger Seiter, avec qui il travaillera sur quatre albums, et de Luc Brunschwig, avec qui il travaillera sur Vauriens. C'est grâce à ce dernier qu'il fera la connaissance de Laurent Cagniat.

Il reste dans les assurances une dizaine d'années avant de travailler comme graphiste dans une agence de publicité. Il y reste trois ans avant d'être licencié. Il en profite pour reprendre ses études à l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, dans l'atelier de Claude Lapointe, avec qui il apprend beaucoup sur la narration par l'image.

Dans son travail de coloriste, il essaie avant tout de privilégier la lisibilité. C'est pourquoi sa technique préférée est de travailler en couleur directe, alors que la prise de risques est importante. Il n'aime pas l'utilisation de l'ordinateur, qui l'incite, selon lui, à une paresse intellectuelle, même s'il y a parfois recours pour des retouches ou des effets.

Il définit le coloriste comme le « metteur en scène de la lumière ». Pour lui c'est une des mains de la création d'un album, même s'il ne joue pas sur l'histoire, et mérite une reconnaissance à part entière dans l'œuvre.

Il aime par-dessus tout le travail de scénariste, mais ne se prend pas au sérieux et se considère comme « un amateur ».

Il a fait le choix de travailler dans un studio à Strasbourg, afin de séparer la sphère familiale de la sphère professionnelle. Il vit actuellement à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg, où il s'adonne (quand il en a le temps) à sa passion pour la vigne, le vin et le monde viticole, passion qu'il partage avec Christophe Arleston.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Après un si long hiver - Alsace 1789 (Objectif bulles)
scénario Roger Seiter ; dessins Johannes Roussel ; couleurs Claude Guth
Chinaman (Les Humanoïdes Associés ; Dupuis, collection Repérages)
scénario Serge Le Tendre ; dessins TaDuc ; couleurs Claude Guth, Céline Puthier, Nadine Voillat
L'Esprit de Warren (Delcourt, collection Sang Froid)
scénario Luc Brunschwig ; dessins Stéphane Servain ; couleurs Claude Guth, Delphine Rieu
La Guerre des Rustauds - Alsace 1525 (La Nuée bleue)
scénario Roger Seiter ; dessins Christophe Carmona ; couleurs Claude Guth
Lanfeust de Troy (Soleil Productions)
scénario Christophe Arleston ; dessins Didier Tarquin ; couleurs Claude Guth, Yves Lencot
Lanfeust des Étoiles (Soleil Productions)
scénario Christophe Arleston ; dessins Didier Tarquin ; couleurs Claude Guth
Pitchi Poï (Delcourt, collection Jeunesse)
scénario et dessins Laurent Cagniat, Claude Guth ; couleurs Claude Guth
Le Pouvoir des innocents (Delcourt, collection Sang Froid)
scénario Luc Brunschwig ; dessins Laurent Hirn ; couleurs Claude Guth, Laurent Hirn
Simplicissimus, l'antre du cerbère (Glénat, collection Indispensable)
scénario Isabelle Mercier ; dessins Frédéric Pillot ; couleurs Claude Guth
Trolls de Troy (Soleil Productions)
scénario Christophe Arleston ; dessins Jean-Louis Mourier ; couleurs Claude Guth
Vauriens (Delcourt, collection Terres de Légendes)
scénario Luc Brunschwig ; dessins Laurent Cagniat ; couleurs Fabrys, Claude Guth
Les Zurichois (La Nuée bleue)
scénario Roger Seiter ; dessins Johannes Roussel ; couleurs Claude Guth

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :