Claude Guillemot (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Claude Guillemot.
Claude Guillemot
1964 le combat avec l'Ange (ENSBA).jpg

Le combat avec l'Ange. Grand Prix de Rome de peinture, 1964.

Naissance
Nationalité
Activité
Œuvres réputées

Claude Guillemot est un artiste peintre et galeriste français. Il a fait partie de l'équipe franco-américano-éthiopienne de paléontologues qui découvrit Lucy en 1974.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le 8 août 1937 à Rohan, sur la commune de Crédin dans le Morbihan. Il apprend le dessin à l’École des Beaux-Arts de Rennes où il suit les cours de Xavier de Langlais et de François Garnier puis entre à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA), élève de Maurice Brianchon et de Roger Chastel.

En 1962, il est élu massier de l'Atelier Brianchon.

En 1963, il obtient le Premier prix du Dôme à Paris.

En 1964, il remporte le Grand prix de Rome de peinture pour son œuvre Le Combat avec l'ange[1],[2]. Il a été pensionnaire à la Villa Médicis pendant quatre ans de 1965 à 1968[3]. Il obtient une médaille d'or au Premio del Fiorino à Florence en 1967 pour son œuvre Nu blanc ou Sophie dans un fauteuil.

En 1968, après son séjour à Rome, il rejoint son ami paléontologue Yves Coppens en Afrique et dirige la prospection et les fouilles sur les gisements de l'Omo et de Hadar[4]. En 1976, avec des prospecteurs dassanetchs, il découvre dans la vallée de l'Omo, les restes d'un crâne de Paranthropus boisei (Omo 323-1976-896[5]) qu'il reconstituera[6] dans son atelier. Il participe aux missions françaises de paléontologie et d'archéologie en Afrique et en Asie jusqu'en 2010[7].

Il est nommé attaché du Muséum national d'histoire naturelle de Paris en 1972 (Arrêté No 29 - 1973) et chercheur à la Maison des Études Éthiopiennes (devenu le Centre français des études éthiopiennes, CFEE) à Addis-Abeba de 1992 à 1997 et membre du comité de rédaction du Bulletin de cette institution[8].

En 1996, il participe à l'émission de Nicolas Hulot "Opération Okavango, on a marché sur la terre" pour présenter les gisements paléontologiques de la vallée de l'Omo.

Parallèlement à son parcours de collaborateur scientifique il poursuit une carrière de peintre.

En 1967, avec la collaboration de Claude "Claudie" Devoucoux, il réalise les cartons des vitraux de l'église Saint-Guen à Vannes (Maisonneuve et Kasper, architectes)[9],[10] qui obtiendra en 2007 le Label Patrimoine remarquable du XXe siècle[11],[12] et de l'église Saint-Luc à Rennes (Derrouch, architecte).

En 1970, il peint Polé-Polé Mzee[13] inspiré par ses séjours à Nairobi.

De 1973 à 1982, en collaboration avec Albin Woehl[14], il réalise les peintures de nombreux décors pour le Théâtre 71 de Malakoff, le Théâtre de la Ville de Paris, le Théâtre antique d'Orange et pour plusieurs sociétés privées ou expositions publiques.

En 1981, avec l'aide de son fils François, il crée et peint le décor "forêt équatoriale" de l'exposition "Les Observateurs de l'Homme" organisée par Guerlain-Dautrey.

En 1982, il compose la pochette du disque 33 tours "Chasseurs Pygmées"[15] édité par Selaf Orstom.

À partir de 1984, il ouvre un stand de vente de gravures et dessins anciens sur le marché aux puces de la Porte de Vanves puis une galerie d'art au 55 passage Jouffroy à Paris[16].

Avec François Guillemot, il a illustré un ouvrage de Nicole Tersis, Contes zarma du Niger, édité par le Conseil international de la langue française (CILF) en 1979.

Il est l'auteur de l'avant-propos et des notes des Lettres de voyages. De la Mer Rouge à l'Atlantique (1901-1903) de Robert du Bourg de Bozas, ouvrage publié aux éditions L'Harmattan en 2013.

Depuis le 11 avril 2014, il a ouvert avec sa femme Béatrice la Galerie des Moineaux[17] sur le port de Saint-Goustan à Auray dans le Morbihan[18]. Il y expose des dessins de Jeanne Malivel (1895-1926), figure du renouveau breton dans les années 1920 et ses propres œuvres parmi d'autres artistes.

Il est cité dans le guide des artistes édité par la Witt Library de l'Institut Courtauld[19] et dans le Dictionnaire Bénézit, édition de 1999.

Claude Guillemot est le père de François Guillemot, ancien chanteur du groupe punk Bérurier Noir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bénézit, Emmanuel, Dictionnaire critique des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays..., Paris : Grüng, 1999, 14 vol. Nouvelle édition entièrement refondue.
  • Boisserie, Jean-Renaud ; Guy, Franck ; Delagnes, Anne ; Hlukso, Leslea J. ; Bibi, Faysal ; Beyene, Yonas ; Guillemot, Claude, "New palaeoanthropological research in the Plio-Pleistocene Omo Group, Lower Omo Valley, SNNPR (Southern Nations, Nationalities and People Regions), Ethiopia", Comptes Rendus Palevol, Vol. 7, Issue 7, October 2008, p. 429-439.
  • Chavaillon, Nicole et Jean, Gotera : un site paléolithique récent d'Éthiopie, Paris : Recherche sur les civilisations, coll. Mémoire, 1985. Avec la collaboration de Denis Geraads et Claude Guillemot.
  • Du Bourg de Bozas, Robert, Lettres de voyage écrites au cours de la mission scientifique Du Bourg de Bozas. De la mer Rouge à l'Atlantique, 1901-1903. Suivies de lettres de ses compagnons, Paris : L'Harmattan, coll. Mémoires du XXe siècle. Série Afrique noire, 2013. Avant-propos et notes de Claude Guillemot.
  • Guillemot, Claude, "Recherches paléoanthropologiques dans la basse vallée de l’Omo", Bulletin de la Maison des Études éthiopiennes, no 11, 1997.
  • Guillemot, Claude ; Geraads, Denis ; Alemseged, Zeresenay, "L’Éthiopie avant les hommes : mission de prospection et de fouilles à Chorora dans la moyenne vallée de l’Awash", Bulletin de la Maison des Études éthiopiennes, no 11, 1997.
  • Johanson, Donald, et Edey, Maitland, Lucy : une jeune femme de 3 500 000 ans, traduit de l'américain (Lucy, the beginnings of humankind), Paris, R. Laffont, coll. Vécu, 1983, 441 p. (ISBN 2-221-01200-3)
  • Les cinquante derniers Premiers Grands Prix de Rome, [exposition] chez Picasso-Antibes du 15 juillet au 31 octobre 1977, Antibes : Musée Picasso, 1977.
  • Taieb, Maurice (avec la collab. de Daniel Pauchet), Sur la terre des premiers hommes, Paris, R. Laffont, coll. Vécu, 1985, 329 p.
  • Tersis, Nicole, Contes zarma du Niger : les génies et les hommes, Paris : Conseil international de la langue française, Edicef, coll. Fleuve et flamme, 1979. Textes recueillis et traduits par Nicole Tersis ; illustrations de François et Claude Guillemot.
  • Tersis, Nicole, En suivant le calebassier. Contes zarma du Niger, Paris : Conseil international de la langue française, Edicef, coll. Fleuve et flamme, série bilingue, 1979. Textes rassemblés et présentés par Nicole Tersis ; dessins de François et Claude Guillemot.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le combat avec l'ange », sur Joconde. Portail des collections des musées de France (consulté le 16 novembre 2014)
  2. Les cinquante derniers Premiers Grands Prix de Rome. [exposition] chez Picasso, Antibes, du 15 juillet au 31 octobre 1977, Antibes, Musée Picasso,
  3. « Pensionnaires depuis 1666 », sur Académie de France à Rome - Villa Medici (consulté en consulté le 16 novembre 2014)
  4. « Le premier homme et son environnement », sur CNRS Images, (consulté le 20 novembre 2014)
  5. « Hominid Cranium From Omo: Description and Taxonomy of Omo-323-1976-896 », (consulté le 15 septembre 2015)
  6. « Reconstitution d'un Paranthropus boisei », sur http://www.dinosoria.com/paranthropus.htm (consulté le 15 septembre 2015)
  7. « New palaeoanthropological research », sur Science Direct, (consulté le 20 novembre 2008)
  8. « Bulletins de la Maison des Études Éthiopiennes », sur Centre français des études éthiopiennes (CFEE) IFRE 23 - USR 3137 (consulté le 31 décembre 2014)
  9. « Journées du Patrimoine : L'église Saint-Guen présentée par l'architecte », sur Topinambours et Billevesées Blog, (consulté le 20 novembre 2014)
  10. « Eglise Saint-Guen Vannes »
  11. « Patrimoine remarquable du XXe siècle », sur Le Télégramme, (consulté le 19 novembre 2014)
  12. « Saint-Guen, l'étonnante histoire d'une église moderne », sur Ouest-France, (consulté le 19 novembre 2011)
  13. Polé-Polé Mzee, qui peut se traduire par Doucement mon vieux, est une allusion à l'ancien nationaliste et président du Kenya Jomo Kenyatta. C'est également le titre d'une chanson célèbre de Miriam Makeba.
  14. « Albin Woehl », sur http://albinwoehl.com
  15. « chasseurs pygmées », sur http://ring.cdandlp.com/mange-disques/photo_grande/115289137.jpg (consulté le 15 septembre 2015)
  16. « Les Galeries d'art - Paris 9ème », sur Curiositel (consulté le 31 décembre 2014)
  17. « Galerie des Moineaux », sur http://www.galeriedesmoineaux.com/
  18. « Galerie. Les moineaux prennent leur envol », sur Le Télégramme, (consulté le 19 novembre 2014)
  19. (en) Witt Library, A Checklist of Painters, C1200-1994 Represented in the Witt Library, Courtauld Institute of Art, London, London, The Courtauld Institute of Art, 1996 2nd ed., p. 206

Liens externes[modifier | modifier le code]