Claude Georgel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Georgel.
Claude Georgel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument

Claude Georgel est un saxophoniste français né en 1959, directeur du Conservatoire Jean-Philippe Rameau à Paris (6e).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié le saxophone auprès de Jean Ledieu (conservatoire de Nancy) et Claude Delangle (CNR de Boulogne-Billancourt), il travaille le jazz avec Michel Goldberg à Paris (École Arpej) et Pierre Bertrand (CMA9). Il accède à la formation des Directeurs du CNSMDP en 2015 et obtient le CA de Directeur en 2017.

Musicien curieux des musiques d’aujourd’hui, écrites ou improvisées, son goût pour la création l’amène à rencontrer et à collaborer avec de nombreux compositeurs et musiciens, en particulier pour tisser des liens entre pédagogie et création. Sa rencontre en 1997 avec Dominique Répécaud, directeur du CCAM, Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy, et du Festival Musique Action, sera le point de départ d'un long et constant travail en ce sens (collaborations avec Tomás Gubitsch, François Rossé, Jean-Claude Risset, François Sarhan, Claude Barthélemy, Georges Aperghis, Betsy Jolas, Thierry Alla, Laurent Cugny...)

Musicien-complice de Bernard Haillant (1985-2002), il participe à la Multicolor Feeling Fanfare d’Eddy Louiss, au trio Bardet Georgel-K'Padé ainsi qu’à l'ensemble d’improvisateurs Bohor.

À partir de 1992, il développe une activité très intense au sein du quatuor de saxophones : avec le Quatuor Cénoman d’abord, puis avec Sax 4, profitant de chaque occasion pour solliciter les compositeurs, et créer notamment des œuvres de François Jeanneau, Tomás Gubitsch, Vincent Bouchot, Laurent Cugny, Pierre Bertrand… Parallèlement il fondera également Iketnunk, puis le Quatuor Vag Krollock (avec Julien Bogenschütz, Michel Doneda et Daunik Lazro), pour explorer et cultiver les richesses de cette formation en improvisation totale.

En 2010, il fonde et assume la direction artistique de XXI.n, ensemble à géométrie multi-variable, dont l'activité est consacrée à la création avec voix, sollicitant des compositions de croisement, trans-disciplinaires, ouvertes à toutes les influences, de tradition écrites ou orales. Soutenu dès sa création par le CCAM, Scène Nationale de Vandœuvre, la DRAC Grand-Est, la Région Grand-Est, le Conseil Départemental des Vosges, XXI.n réalise des créations de Vincent Bouchot, Vincent-Raphaël Carinola, Mathieu Chamagne. En 2018, c'est la création de l'opéra de chambre Mary, de Clara Olivares (Commande d'Etat 2017), pour voix de soprano manipulant des marionnettes, petit ensemble et électronique.

Compositeur et arrangeur, son écriture s’est d’abord adressée au saxophone, pour ses élèves, pour ses amis de Sax4, et s’est ouverte ensuite plus largement, notamment pour XXI.n (Sur le fil, sur des textes de Gherasim Luca - Chansons d'amour, sur des textes de Boris Vian).

Après Cambrai (1984-90) et Le Mans (1990-97), Claude Georgel a enseigné le saxophone au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand-Nancy (1997-2012), intervenant régulièrement au CEFEDEM de Lorraine (Metz).

En 2012, il rejoint l'École Supérieure de Musique de Bourgogne Franche-Comté, à Dijon, comme Directeur des Études. Il est nommé Directeur du Conservatoire Jean-Philippe Rameau à Paris (CMA6) en .

Il dirige la collection Vent de Sax aux Éditions Alphonse Leduc.

Il a présidé l'A.SAX (Association des Saxophonistes) de 2006 à 2014.


Discographie[modifier | modifier le code]

  • Chaude image : Quatuor Cénoman - François Jeanneau / EQUART 01-006 (1996)
  • Comme en scène : Bernard Haillant en compagnie de Claude Georgel / RLR 12.10 (1996)
  • À la suite : Trio Bardet-Georgel-Kpadé / AA 312 624 (1998)
  • Histoire de Sax : Quatuor SAX 4 / SAX4 9902 (1999)
  • Soledades : Claude Georgel solo / MetaVDO CG001 (2004)
  • Vent de Sax n°2 : Claude Georgel joue Jean-Claude Risset / Éditions CCAM (2005)
  • La môme aux boutons : Quatuor SAX 4 / SAX4 0303 (2005)
  • Ils ont chanté ses mots (DVD) : Hommage à Bernard Haillant : Sax4 et Jean-Louis Georgel (part.) / RLR 12.13 (2008)
  • New-York Suite : Quatuor SAX 4 / Welcome Records WR0802 (2009)
  • Madame D. : Claude Georgel saxophones / Vand’Œuvre 1337 (2013)
  • Colors : Quatuor Sax4, musiques et arrangements Claude Georgel / perc.pro 10262015 (2015)


Liens externes[modifier | modifier le code]