Claude Duneton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Claude Duneton
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
LilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Claude Duneton, né le à Lagleygeolle (Corrèze) et mort le à Lille (à 76 ans), est un écrivain, romancier et traducteur[1], historien du langage, chroniqueur au Figaro Littéraire et comédien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de paysans, Claude Duneton quitte l'école par manque d'argent et devient apprenti ajusteur à Brive. Il est à nouveau scolarisé en classe de cinquième à l'âge de 16 ans et, sautant des classes, il entame une scolarité brillante. Il terminera major de sa promotion de l’École normale de Tulle et intégrera même le prestigieux lycée Henri-IV à Paris[2].

De culture occitane, il devient cependant, dans un premier temps, enseignant d'anglais. Il se fait connaître par ses livres sur l'institution scolaire et sur la difficulté à faire aimer les lettres en raison du conformisme de l'enseignement de la langue française et des préjugés de classe ; il souhaite une langue française ouverte aux apports populaires et dialectaux, comme l'est, à ses yeux la langue anglaise ; il l'évoque en 1973 dans son ouvrage Parler croquant.

Depuis la publication de La Puce à l'oreille en 1978, il est connu comme un dénicheur d'expressions dont il cherche, autant que faire se peut, à retrouver des origines attestées.

En 1990, il obtient le Prix des libraires pour son ouvrage Rires d'homme entre deux pluies.

La Chienne de ma vie, publié initialement en 1991, est un récit de son enfance corrézienne, durant l'Occupation. L'ouvrage connaîtra plusieurs rééditions, et sera couronné du Prix 30 millions d'amis en 2007.

Depuis le milieu des années 1990, il est chroniqueur au Figaro Littéraire, dans la rubrique « Au plaisir des mots » ; en 2004 sont publiées ses meilleures chroniques, dans l'ouvrage au même titre Au plaisir des mots. Il écrit également pour L'Humanité[3].

Il fait aussi œuvre d'historien dans Le monument, publié en 2004, qui narre la vie et la mort des jeunes morts inscrits sur le monument aux morts, micro-contribution à l'histoire de la guerre de 1914-1918.

Il a publié l'œuvre d'Alain Cahen, dont il a retrouvé les manuscrits.

Il faisait partie du jury de l'académie de la Carpette anglaise[4].

Claude Duneton était également comédien au théâtre, à la télévision et au cinéma.

Il décède à 76 ans, le 21 mars 2012[5] à l'EHPAD Edilys à Lille.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jojo l'animain, ill. Marie Fatosme : conte jeunesse illustré, Tertium éditions, 2010
  • La Dame de l'argonaute : roman, Paris : éd. Denoël, 2009
  • « Marcelle », texte in Inconnues Corréziennes, résonances d'écrivains. Ouvrage collectif, éd. Libel, 2009
  • Pierrette qui roule. Les terminaisons dangereuses, Paris : éd. Mango, 2007
  • Les Origimots : album jeunesse, avec Nestor Salas, Paris : éd. Gallimard Jeunesse, 2006
  • Loin des Forêts rouges : roman, Paris : éd. Denoël, 2005
  • Le Monument : roman vrai, Paris : éd. Balland, 2004
  • Au Plaisir des mots, Paris : éd. Balland, 2004 ; rééd. Denoël ; rééd. poche Points
  • La Duchesse de Malfi, John Webster, Claude Duneton, Paris : éd. Grasset et Fasquelle
  • Mots d'amour : petite histoire des sentiments intimes, Paris : éd. du Seuil
  • Alexandre Vialatte ou la complainte d'un enfant frivole, Claude Duneton & Ferny Besson, éd. Jean-Claude Lattès (Biographie)
  • La Chienne de ma vie, lithographies de Henri Cueco, Ed. Ponty, 1991 ; rééd. F. Janaud, 2000 ; rééd. Buchet-Chastel 2007
  • La Mort du français, Paris : éd. Plon, 1999
  • Le Guide du français familier, Paris : éd. du Seuil, 1998 (Dictionnaire/Encyclopédie)
  • Histoire de la chanson française (coffret - 2 volumes : Vol. 1 - Des origines à 1780 ; Vol. 2 - De 1780 à 1860), Paris : éd. du Seuil, 1998 (Danse/Musique)
  • Le Voyage de Karnatioul, éd. du Laquet, 1997 (diffusion Tertium éditions)
  • Bal à Korsör, sur les traces de Louis-Ferdinand Céline : nouvelles, Paris : éd. Grasset et Fasquelle, 1994
  • Marguerite devant les pourceaux, Paris : Grasset et Fasquelle, 1991.
  • Le Bouquet des expressions imagées : encyclopédie thématique des locutions…, en collaboration avec Sylvie Claval, Paris : éd. du Seuil, 1990 (Cinéma/Photographie)
  • Rires d'homme entre deux pluies, Paris : Grasset et Fasquelle, 1990
  • L'Ouilla, Paris : éd. du Seuil, 1987
  • Petit Louis, dit XIV, l'enfance du roi-soleil, Paris : éd. du Seuil, 1985 (Littérature - Documents)
  • Le Chevalier à la charrette, en collaboration avec Monique Baile, Paris : éd. Albin-Michel, 1985 (document - actualités)
  • À hurler le soir au fond des collèges : l'enseignement de la langue française en collaboration avec Frédéric Pagès, Paris : éd. du Seuil, 1984 (Sociologie/Anthropologie)
  • La Goguette et la gloire, Le Pré aux Clercs, 1984
  • Le Diable sans porte, Paris : éd. du Seuil, 1981
  • La puce à l'oreille : anthologie des expressions populaires avec leur origine / Paris : éd. Stock 1978 ; nouvelle édition revue et augmentée, Paris : éd. Balland, 2001
  • Anti-manuel de français à l’usage des classes du second degré / en collaboration avec Jean-Pierre Pagliano, Paris : éd. du Seuil, 1978(Littérature/Documents)
  • Je suis comme une truie qui doute, Paris : éd. du Seuil, 1976
  • Parler croquant, Paris : éd. Stock, 1973

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Notice de notoriété personne du catalogue général de la BNF.
  2. Jean-Claude Raspiengeas, « Le dernier voyage de Claude Duneton » sur la-croix.com, 22 mars 2012.
  3. « Décès de Claude Duneton », sur le site du P.C.F., 26 mars 2012.
  4. Entretien sur la carpette anglaise sur youtube.com.
  5. Patrice Delbourg, « Claude Duneton, l'art d'être grammaire », sur bibliobs.nouvelobs, 26 mars 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]