Claude Cochin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Claude Cochin
Illustration.
Fonctions
Député de la 2e circonscription de Dunkerque
Prédécesseur Henry Cochin (Action libérale)
Successeur -
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Bourbourg)
Prédécesseur Henry Cochin (Action libérale)
Successeur Paul Dufour (Républicain)
Biographie
Nom de naissance Claude, Edouard, Denys, Marie Cochin
Date de naissance
Lieu de naissance Évry-Petit-Bourg (Seine-et-Oise)
Date de décès (à 35 ans)
Lieu de décès Paris (Seine)
Sépulture Cimetière de Saint-Pierre-Brouck[1]
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Action libérale
Père Henry Cochin
Mère Thérèse Arnaud-Jeanti
Diplômé de École nationale des chartes

Claude Cochin, né le à Évry-Petit-Bourg (Seine-et-Oise) et mort le à Paris (Seine), est un historien et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École des chartes, où il soutient une thèse sur l'évêque janséniste d'Angers Henri Arnauld, il est membre de l'École française de Rome.

En 1910, il est élu conseiller général de Bourbourg, puis en 1914 député du Nord, succédant dans les deux cas à son père, Henry Cochin. Comme lui et comme son oncle Denys Cochin, il appartient à l'Action libérale.

Militaire de la classe 1903, il est mobilisé avec le grade de lieutenant à l'Etat-Major de la 55e Division d'Infanterie, Croix de guerre avec 3 citations

Cette carrière parlementaire, qui s'annonce brillante, est brisée par l'épidémie de grippe de 1918 : atteint de cette maladie, Claude Cochin meurt à Paris dans la nuit du 30 au 31 décembre, à l'âge de 35 ans[2].

Une statue à sa mémoire est placée au premier étage de la mairie de Bergues.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Claude Cochin, Recherches sur Stefano Colonna, prévôt du chapitre de Saint-Omer, cardinal d'Urbain VI et correspondant de Pétrarque, Paris, Picard, 1906.

Claude Cochin, Henry Arnauld, évêque d'Angers (1597-1692), Paris, Picard, 1921.

Source[modifier | modifier le code]

  • « Claude Cochin », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Références[modifier | modifier le code]

3. Livret du Journal de Bergues du 25 mars 1919 " à la mémoire du lieutenant Claude COCHIN" - Ministère de la Défense - Mémoire des Hommes - Claude COCHIN, lieutenant à l'EM de la 55e D.I. "Mort pour la France"