Claude Champagne (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Champagne
Description de cette image, également commentée ci-après
Claude Champagne assis à son bureau, en 1941

Naissance
Montréal (Drapeau du Québec Québec, Drapeau du Canada Canada)
Décès (à 74 ans)
Montréal
Activité principale compositeur
Maîtres

Romain-Octave Pelletier junior, André Gedalge,

Raoul Laparra, Charles Koechlin
Enseignement Université de Montréal

Claude Champagne, né le à Montréal où il est mort le , est un compositeur québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Champagne (à gauche) et Wilfrid Pelletier.

Il étudia le piano avec Romain-Octave Pelletier junior. À Paris il prit des cours de composition avec André Gedalge et Raoul Laparra et Charles Koechlin.

En 1918, Claude Champagne composa sa première œuvre d'importance, le poème symphonique Hercule et Omphale. Avec l'aide d'Alfred Laliberté, qui lui reconnut des talents pour la composition, Champagne séjourna à Paris de 1921 à 1928 et il y poursuivit de multiples activités. De retour à Montréal en 1928, il partagea son temps entre l'enseignement, l'administration et la composition. Il fut professeur au conservatoire et à l'université de Montréal de 1930 à sa mort.

Parmi ses étudiants, on trouve : Jocelyne Binet, Lydia Boucher, François Brassard, Isabelle Delorme, Jean Deslauriers, Orpha-F. Deveaux, Roger Matton, Pierre Mercure, François Morel, Clermont Pépin, Micheline Coulombe Saint-Marcoux, Georges Savaria, Robert Turner, et Jean Vallerand.

De 1934 à 1942, Champagne travailla pour la Commission des écoles catholiques de Montréal comme directeur de l'enseignement musical, formant le personnel enseignant des écoles primaires pour lequel il rédigea cinq solfèges. Ensuite, il devint directeur adjoint du nouveau Conservatoire de musique du Québec, dont il fut l'un des principaux instigateurs.

Éditeur en chef du département de publication d'œuvres canadiennes de la société BMI Canada (1949-65) et membre d'innombrables jurys d'examen et de concours, Champagne a été un musicien influent et respecté, et un grand serviteur de la musique[1].

L'arrondissement Outremont possède une avenue Claude-Champagne en son honneur. Aussi, la Faculté de musique de l’Université de Montréal a nommé l'une de ses salles de concert Salle Claude-Champagne en son honneur. Il fut témoin de son inauguration en 1964, peu de temps avant sa mort, en 1965[1].

Le fonds d'archives de Claude Champagne est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres citons Hercule et Omphale, poème symphonique, Suite canadienne pour chœur et orchestre, Danse villageoise, Symphonie gaspésienne et Altitudes. Son Petit scherzo, une petite pièce pédagogique pour piano (éditions Berandol, Toronto, Canada) fait partie du Syllabus du Conservatoire royal de musique de Toronto.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Vitrine du compositeur - Centre de musique canadienne », sur collections.cmccanada.org (consulté le 20 décembre 2019)
  2. Fonds Claude Champagne (MSS345) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).