Claude Casimir-Perier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Casimir-Perier.
Claude Casimir-Perier
Claude Casimir-Perier.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
CrouyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Famille
Père
Mère
Conjoint
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Distinction

Claude Casimir-Perier, de son nom complet Laurent-Pierre-Scipion-Claude Casimir-Perier, né le au château de Pont-sur-Seine (Aube), mort pour la France le à Crouy (Aisne)[1], est un écrivain français. Il était alors capitaine du 276e régiment d'infanterie, auquel appartenait également Charles Péguy. Peu avant la Première Guerre mondiale, il a été l'actif partisan d'un développement du port de Brest comme point d'entrée du trafic transatlantique[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jean Casimir-Perier, président de la République en 1894-1895, et de Hélène Casimir-Perier, Claude Casimir-Perier fut le deuxième mari de la comédienne Madame Simone, de son vrai nom Pauline Benda (cousine de Julien Benda). En 1909, ils achetèrent leur propriété de Trie-la-Ville.

Madame Simone, à laquelle il était infidèle, eut à cette époque une liaison avec l'écrivain Alain-Fournier. Ce dernier était son secrétaire particulier, qui lui avait été présenté par Péguy.

Vu comme un intellectuel, il ne perça pas en politique. Il échoua aux législatives de 1914 à Béziers, où il se présentait comme républicain de gauche face à un socialiste du cru, Édouard Barthe.

Il reçoit le prix Montyon en 1915[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Casimir-Perier, Comment on peut assurer à la France la suprématie sur l'Atlantique [Texte imprimé] : Brest-Transatlantique, 1913.
  • Claude Casimir-Perier, Brest, port transatlantique européen. Projet de réorganisation des services maritimes et des chemins de fer français, Paris, Hachette, 1914.
  • Victor Boudon, Avec Charles Péguy, de la Lorraine à la Marne, août-septembre 1914 (préface de Maurice Barrès, contenant des lettres inédites du lieutenant Charles Péguy et du capitaine Claude Casimir-Perier), Hachette et Cie, coll. « Mémoires et récits de guerre », Paris, 1916, XVIII-2-195-2 p.
  • Michel Forrier, Madame Simone, des théâtres parisiens à l'Académie d'Angoumois, Paris, Le Croît vif, 2008, 235 p., (ISBN 978-2-916104-39-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : fiche « Claude Casimir-Perier, sur le site memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr.
  2. « BNF - Claude Casimir-Perier - Auteur », sur Bibliothèque nationale de France (consulté le 20 septembre 2014)
  3. Notice, sur le site de l'Académie française

Sources[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Bibliothèque royale des Pays-Bas • WorldCat