Claude Blanchemaison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Blanchemaison
Image dans Infobox.
Claude Blanchemaison présentant ses lettres de créance au président Vladimir Poutine en 2000 au Kremlin.
Fonctions
Ambassadeur de France en Espagne
-
Ambassadeur de France en Russie
-
Jean Cadet (d)
Ambassadeur de France au Viêt Nam
-
Louis Amigues (d)
Jean-François Nougarède (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
TouraineVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Domaine
Distinctions

Claude Blanchemaison, né le en Touraine[1], est un diplomate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Claude Blanchemaison est diplômé d'HEC, de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'université de Paris (sciences économiques). Son mémoire porte sur l'économie de l'éducation[2]. Il fait partie de la promotion Rabelais de l'École nationale d'administration (1973).

Carrière[modifier | modifier le code]

Il entre au Ministère des Affaires étrangères (France) en 1973 en tant que secrétaire[1], puis à l'administration centrale de 1973 à 1978[3]. En 1978, il est nommé premier secrétaire à la Représentation permanente de la France auprès des Communautés européennes, à Bruxelles, puis deuxième conseiller au même poste de 1979 à 1989[3].

En 1982, il devient Secrétaire général adjoint pour les questions de coopération économique européenne (SGCI, service du Premier ministre). En 1985, il est nommé chargé d'affaires en Afrique du Sud, et, en 1987-1989, il est sous-directeur d'Extrême-Orient au MAE. Puis de 1989 à 1993, il est ambassadeur de France à Hanoï[1],[3].

En 1993, Claude Blanchemaison dirige le département d'Europe du Quai d'Orsay, puis celui d'Asie et d'Océanie (fin 1993-mi 1996). Il est ensuite nommé ambassadeur de France à New Delhi (1996-2000) et succède à Hubert Colin de Verdière au poste d'ambassadeur à Moscou (2000-2003)[1].

En , Claude Blanchemaison est nommé à la tête de la direction générale de la coopération internationale et du développement à Paris. Il est ensuite nommé ambassadeur à Madrid, de à . Il est secrétaire général de la présidence française du Conseil de l'Union européenne en 2008 et prend sa retraite en 2009. Il représente la France au Conseil des gouverneurs de la Fondation Asie-Europe (Singapour) de 2011 à 2018[4] et enseigne à Paris dauphine[1].

À l'occasion de l'élection présidentielle de 2017, il fait partie des 60 diplomates qui apportent leur soutien à Emmanuel Macron[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]