Claude Beausoleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Beausoleil
Description de cette image, également commentée ci-après
Claude Beausoleil
Naissance
Montréal (Canada)
Décès (à 71 ans)
Montréal (Canada)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Un siècle de poésie mexicaine, anthologie. Collection Points, Éditions du Seuil, Paris, 2009, 220p.

Claude Beausoleil (Montréal, [1]) est un écrivain québécois, poète et essayiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études en littérature à l'Université du Québec à Montréal et obtient un diplôme de maîtrise pour un mémoire sur Hubert Aquin. Il s'inscrit ensuite à l'Université de Sherbrooke et complète un doctorat grâce à un thèse sur l'identité dans la poésie québécoise.

En 1972, il amorce la publication de recueils d'une poésie marquée par la sensualité et l'émotion des mots, en plus de s'attacher à la singularité et les difficultés de la situation culturelle québécoise, seul fait français encore dynamique en Amérique du Nord. Poète tôt reconnu, il est lauréat du prix Émile-Nelligan 1980 pour Au milieu du corps l'attraction s'insinue.

À partir de 1973, il enseigne au département de français du Cégep Édouard-Montpetit de Longueuil.

Directeur de la revue littéraire Lèvres urbaines, il signe des notes de lecture et des critiques dans les revues Estuaire, Europe et American Poetry Review.

Il est chroniqueur de poésie pour le journal Le Devoir de 1978 à 1985.

En 1991, le deuxième tome d'une anthologie de ses œuvres intitulée Une certaine fin de siècle remporte le prix de poésie des prix littéraires du Journal de Montréal et est finaliste pour le Prix du Gouverneur général du Canada. Le prix Alain-Grandbois 1997 lui est décerné pour Grand Hôtel des étrangers. Son recueil intitulé La Blessure du silence est lauréat du prix Louise-Labé 2009. En 2015, il est honoré du Prix Heredia de l’Académie française pour Mystère Wilde, paru en 2014.

Il est membre de l’Académie Mallarmé.

Le fonds d'archives de Claude Beausoleil est conservé au centre d'archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Intrusion ralentie (1972)
  • Les Bracelets d'ombre (1973)
  • Journal mobile (1974)
  • Avatars du trait (1974)
  • Le Sang froid du reptile - poésie tropicale (1975)
  • Motilité (1975)
  • Ahuntsic dream, suivi de Now (1975)
  • Sens interdit (1976)
  • Le Temps maya (1977)
  • Les Marges du désir (1977)
  • La Surface du paysage, textes et poèmes (1979)
  • Au milieu du corps l'attraction s'insinue, poèmes 1975-1980 (1980)
  • Dans la matière rêvant comme d'une émeute (1982)
  • Une certaine fin de siècle, poèmes 1973-1983 (1983)
  • D'autres sourires de stars (1983)
  • Langue secrète (1984)
  • S'inscrit sous le ciel gris en graphiques de feu (1985)
  • Découvertes des heures (1985)
  • Il y a des nuits que nous habitons tous (1986), illustré de dessins réalisés à l'ordinateur par Herménégilde Chiasson
  • travaux d'infini (1988)
  • Grand Hotel des étrangers (1988), réédition en 1996
  • Parler 101 (1989)
  • Une certaine fin de siècle, tome 2 (1991)
  • Fureur de Mexico (1992)
  • L'Usage du temps (1993)
  • Fusion (1993), illustré d'estampes originales de Jocelyne Aird-Bélanger
  • Le Déchiffrement du monde (1993)
  • La Ville aux yeux d'hiver (1994), réédition en 1998
  • La Vie singulière (1994)
  • La Manière d'être (1994)
  • Le Rythme des lieux (1995)
  • Rue du jour (1995)
  • Quatre Échos de l'obscur (1997)
  • Le Chant du voyageur (1998)
  • Exilé (1999)
  • L'espace est devant nous (1999)
  • La Parole jusqu'en ses envoûtements (2001)
  • Les Passions extérieures (2002)
  • Dépossessions (2003)
  • Le Baroque du Nord (2003)
  • Lecture des éblouissements (2004)
  • Regarde, tu vois (2006)
  • L'Inscription lyrique (2007)
  • Sonnets numériques (2007)
  • La Blessure du silence (2009)
  • Black Billie (2010)
  • L'Autre Voix (2011)
  • De plus loin que le vent (2011)
  • Amérikerouac (2012)
  • Mémoire de neige (2013)
  • Mystère Wilde (2014)
  • Alma (2015)
  • Cette musique de Keats (2017)
  • En un grand souffle noir (2019)

Romans, nouvelles, récits[modifier | modifier le code]

  • Promenade modern style (1975)
  • Dead line - récits (1974)
  • Fort Sauvage (1994), réédition 1996
  • Architecte des sentiments (2005)
  • Alma (2006)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Les Livres parlent (1984)
  • Extase et Déchirure (1987)
  • Librement dit, carnets parisiens (1997)
  • Oscar Wilde, pour l’amour du Beau (2001)

Anthologies de poésie (directeur)[modifier | modifier le code]

  • Poésie du Québec (1991)
  • La poésie suisse romande (1993)

Collectif[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Extrait[modifier | modifier le code]

« Je suis un voyageur que le langage invente » (Grand Hôtel des étrangers, Les Écrits des Forges/Le Temps des Cerises, 2008)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Claude Beausoleil avis de décès - Montreal, QC », sur Dignity Memorial (consulté le 28 juillet 2020)
  2. Fonds Claude Beausoleil (P901) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [4] Une bio-bibliographie de Claude Beausoleil