Claude Alibert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claude Alibert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Activité

Claude Alibert, né le 22 septembre 1933 à Bédarieux dans l'Hérault, mort le 1er octobre 2011 à Malause en Tarn-et-Garonne, est un écrivain français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur d'anglais à Malause, il écrit vers quarante ans quelques romans qui ont pour cadre le sud de la France. Auteur régionaliste, il écrit sur le monde paysan en train de disparaître. À l'âge de la retraite il a repris la plume pour écrire encore quelques romans et des récits.

Claude Alibert est décédé le 1er octobre 2011 et est enterré le 3 octobre dans son village Malause au cimetière de Saint-Rose[2].

Claude Alibert était marié et père de trois enfants.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1974 Le chant sauvage, essai (Prix Prométhée 1974)
  • 1976 Le Poil de la bête, roman, Albin Michel (prix Olivier de Serres 1976)
  • 1979 Les indigènes du causse Viala, roman, Albin Michel.
  • 2005 Il y eut deux hivers en Quarante, roman, Lacour-Ollé; Albin Michel[3].
  • 2007 La toucheuse de Campillet, Lacour-Rediviva[4].
  • 2008 Banaste et autres récits d'oc, Lacour-Rediviva.
  • 2010 Variations méditerranéennes. Réminiscences, Mille Plumes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]