Claude-Nicolas Le Cat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude-Nicolas Le Cat
Image dans Infobox.
Fonction
Directeur
Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Influencé par

Claude-Nicolas Le Cat, né le à Blérancourt et mort le à Rouen, est un naturaliste et chirurgien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils et petit-fils de chirurgien, il poursuit ses études à Paris en 1726 et devient en 1728 chirurgien-médecin de l'archevêque de Rouen, Louis de Tressan. En 1731, il devient chirurgien en chef de l'Hôtel-Dieu de Rouen et commence en 1734 à enseigner l'anatomie et reçoit en 1738 le titre de professeur et démonstrateur royal en anatomie et chirurgie.

On lui doit plusieurs études d'urologie. Il fut un des premiers à pratiquer l'extraction chirurgicale des calculs de la vessie (1732), inventa ou perfectionna des instruments comme l'uréthrotome, le lithotome ou surtout, le gorgeret cystotome dilatateur[1] et fut le premier à extirper un polype de la vessie à travers l'urètre dilaté[1].

Il fut aussi l'inventeur du premier appareil auditif en 1757.

Il accueille Jacques Bacheley et lui demande de graver ses planches anatomiques. Bacheley réalise également trois vues de Rouen destinées à orner un ouvrage de Le Cat sur la météorologie de la cité normande, finalement resté manuscrit.

Il collabore aux Affiches et avis de la Haute et Basse Normandie d'Étienne-Vincent Machuel.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Traité des sens, Paris, (lire en ligne).
  • Remarques sur les mémoires de l'Académie de chirurgie, 1745.
  • Pièces concernant l'opération de la taille, 1753.
  • Sur les Pansemens rares ou fréquens, 1753.
  • Sur les playes faites par Armes à feu, 1753.
  • Éloge de M. de Fontenelle, 1759.
  • Traité de l'existence, Paris, (lire en ligne).
  • Traité de la couleur de la peau humaine, Paris, (lire en ligne).
  • Cours abrégé d'ostéologie, Paris, (lire en ligne).
  • Œuvres physiologiques, 1768.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Berteau, « Claude-Nicolas Le Cat, chirurgien rouennais (1700-1768) », Revues médicales normandes, no 10,‎ décembre, 1968, p. 743-822.
  • André Girodie, Le chirurgien Claude-Nicolas Le Cat de Blérancourt, 1928.
  • Philippe Grise, Claude-Nicolas Le Cat (1700-1768) : un grand nom de la chirurgie et de l'urologie au XVIIIe siècle, Paris (lire en ligne).
  • Gérard Hurpin, « Claude-Nicolas Le Cat ou de la notoriété médicale au XVIIIe siècle », Histoire des sciences medicales,‎ , p. 25:151-162.
  • Jean-Pierre Lemercier, « Claude-Nicolas Le Cat et l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen », Histoire des sciences médicales,‎ , p. 163-168.
  • Gustave Pawlowski, Claude-Nicolas Le Cat : célèbre chirurgien, 1882.
  • Michelle Sapori, « À la découverte d'un Blérancourtois : Claude-Nicolas Le Cat. Une grande figure de la chirurgie française », Mémoires / Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie de l'Aisne,‎ , p. 11-43 (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maria de Jesus Cabral, Le Toucher, prospections médicales, artistiques et littéraires, Paris, 324 p. (ISBN 978-2-30404-771-4, lire en ligne), p. 120..

Liens externes[modifier | modifier le code]