Claude-Madeleine Grivaud de La Vincelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude-Madeleine Grivaud de La Vincelle
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Claude-Madeleine Grivaud de la Vincelle était historiographe, antiquaire, archéologue et littérateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Saint-Laurent-lès-Chalon et mort le à Paris, il quitta en 1793 un emploi dans l’administration des armes et poudres à Paris pour les études scientifiques. Ayant épousé Camille Grimaldi de La Vincelle, fille naturelle d'Honoré III de Monaco, il fut autorisé à mettre le nom de celle-ci en plus du sien. Sous-chef de la comptabilité à la Chambre des pairs, il fut élu membre correspondant de plusieurs académies dont l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon en 1818.

Temple découvert au Châtelet de Gourzon.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Arts et métiers des anciens, représentés par les monuments, ou recherches achaeologiques. Servant principalement à l'explication d'un grand nombre d'Antiquités recueilles dans les ruines d'une ville gauloise et romaine, découverte entre Saint-Dizier et Joinville, département de la Haute-Marne, et accompagnées de 130 planches gravées au trait ou ombrées ; Ouvrage qui peut servir de supplément aux recueils de Mautfaucon, du COmte[réf. nécessaire] de Caylus, de d'Agincourt, ect.[réf. nécessaire], ainsi qu'aux découvertes souterraines d'Herculanum., Paris, chez Nepveu, libraire-éditeur, 1819.
  • Recueil des monumens antiques, la plupart inédits et découverts dans l'Ancienne Gaule. Ouvrage enrichi de cartes et planches en taille-souce, qui peut faire suite aux recueils du Comte de Caylus et de Félix Le Royer de La Sauvagère ; dédié à son altesse royale, monseigneur le prince héréditaire de Bavière. Treuttel et Wurtz, 1817.
  • Antiquités gauloises et romaines, recueillies dans les jardins du Palais du Sénat, pendant les travaux d'embellissement qui y ont été exécutés depuis l'an IX jusqu’à ce jour, pour servir à l'histoire des antiquités de Paris, précédées de recherches sur cette grande capitale, sur le Palais du Sénat (ci-devant Luxembourg), ses dépendances et ses environs ; on a joint aux planches d'antiquités, le plan du jardin de ce palais, avec les changemens[réf. nécessaire] qui y ont été faits, et les vues des parties intérieures les plus curieuses de ce bel édifice, Paris : chez F. Buisson, 1807