Claude-Antoine-François Jacquemet-Gaultier d'Ancyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Claude-Antoine-François Jacquemet-Gaultier d'Ancyze
Biographie
Naissance
Arbois
Décès
La Réorthe (Vendée)
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale
par Antoine-Cléradius de Choiseul
Évêque de Luçon

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Claude-Antoine-François Jacquemet-Gaultier d'Ancyze, né le 19 avril 1706 à Arbois dans le diocèse de Besançon[1], mort à Château-Roux (commune de La Réorthe, Vendée) le , ecclésiastique, fut évêque de Luçon de 1759 à 1775.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Stéphane (ou Etienne) François Jacquemet, « marchand à Arbois comté de Bourgogne » et de Claude Gautier, mariés le 19 mai 1705 à Saint-Léger Triey[2].

L'origine de son double nom a suscité des « élucubrations répétées au cours des siècles » (André Duret) comme celle rapportée par l'abbé du Tressay[3].

Destiné à l'Église, il fait ses études à l'université de Paris et devient docteur en Sorbonne. Il est vicaire général de l'archevêque de Bourges lorsqu'il est nommé évêque de Luçon le et consacré le 29 par Mgr de Choiseul-Beaupré. Dans son diocèse il se consacre au rétablissement de l'orthodoxie et de la discipline religieuse après les divers conflits qui ont troublé l'épiscopat de Guillaume-Samuel de Verthamon de Chavagnac. Il publie des statuts synodaux et impose la liturgie parisienne. Il meurt dans sa maison épiscopale de Château-Roux (commune de La Réorthe, Vendée) et il est inhumé dans sa cathédrale[4]. Son testament est numérisé[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. André Duret, « Claude Antoine François Jacquemet Gaultier d'Ancyse, évêque de Luçon rénovateur et pacificateur (1758-1775) », dans Bertrand Joly et Jacques Weber (dir.), Églises de l'Ouest Églises d'ailleurs. Mélanges offerts à Marcel Launay, 2009, Indes savantes, p. 217. Archives départementales du Jura, 5E/640/400, registre paroissial d'Arbois 1700-1707, vue 120/143, acte en latin et partiellement effacé.
  2. Archives départementales de la Côte d'Or, FRAD021EC 559/002, registre paroissial de Saint-Léger Triey 1676-1792, vue 112/646. La généalogie Jacquemet a été reconstituée sur la page: https://www.jacquemet.eu/dw/doku.php?id=en_france:eveque_comtois:genealogie
  3. Abbé du Tressay, Histoire des moines et des évêques de Luçon, Paris, 1869, tome 3, p. 274-290.
  4. Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891, p. 137-138.
  5. https://www.jacquemet.eu/dw/doku.php?id=en_france:eveque_comtois:testament#page_9

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Duret, « Claude Antoine François Jacquemet Gaultier d'Ancyse, évêque de Luçon rénovateur et pacificateur (1758-1775) », dans Bertrand Joly et Jacques Weber (dir.), Églises de l'Ouest Églises d'ailleurs. Mélanges offerts à Marcel Launay, 2009, Indes savantes, p. 217 et suivantes.